Astuces et remèdes naturels contre les jambes lourdes

Comme 18 milloins de personnes dont une majorité de femmes, vous avez un problème de jambes lourdes ? Ne le prenez pas à la légère : cette affection a tendance à s’aggraver avec le temps, mais il existe diverses solutions pour soulager les douleurs et retarder l’évolution.

SANTE AU QUOTIDIEN

Jambes lourdes : Les traitements sans ordonnance

Comme 18 milloins de personnes dont une majorité de femmes, vous avez un problème de jambes lourdes ? Ne le prenez pas à la légère : cette affection a tendance à s’aggraver avec le temps, mais il existe diverses solutions pour soulager les douleurs et retarder l’évolution.

Fourmillement, picotements, crampes nocturnes, chevilles gonflées en fin de journée donnant l’impression que les jambes pèsent des tonnes, voici les symptomes de l’insuffisance veineuse ressentis par plus d’une femme sur deux. Chez certaines, tout bouleversements hormonal suscite ces pénibles signes dus à une dilatation des veines : puberté, règles, pillule, grossesse, ménopause. Au départ, le phénomène est héréditaire, puis il est plus ou moins amplifié par le mode de vie : travailler debout et piétiner ou au contraire rester assise toute la journée, pratiquer un sport à sauts (comme par exemple le tennis), s’exposer longuement au soleil ou avoir un chauffage au sol.

Réagir sitôt : les premiers signes

L’insuffisance veineuse évolue au fil des ans vers de troubles de plus en plus gênant : dans un premier temps, les varicosités, ces veinules bleues ou rouges, apparaissent à fleur de peau sur les jambes. Elles sont inesthétiques mais anodines. Plus sérieuses, les varices provoquer un ralentissement de la circulation veineuse engendrant une thrombose : le sang coagule et ne circule plus, un caillot peut alors se former et être à l’origine d’une phlébite. Par chance, l’aspect inesthétique des varocités pousse en général les femmes à se soigner à temps pour freiner l’évolution de la maladie.
Certes, cette affection est chronique, mais, aujourd’hui, de nombreux moyens vous permettent d’être soulagée au quotidien en toute circonstance.

COMMENT CCA MARCHE ? La circulation veineuse

Les artères distribuent le sang provenant du coeurs vers les différents organes du corps. Puis les veines ramènent le sang au coeur : c’est ce qu’on appele le retour veineux. Le sang doit ainsi parcourir près de 1,50 mètre pour remonter des pieds vers le coeur en combattant en permanence l’effet de la pesenteur ! Pour cela, les veines sont aidées par trois mécanismes jouant le rôle de pompe afin d’activer la circulation

La voute plantaire : Elle dispose d’un important réseau veineux qu’on active pendant la marche, ce qui propulse le sang vers le jambes.

Les muscles du mollet : En se contractant, ils chassent le sang vers le haut de la jambe. En phase de repos, le sang ne remonte pas paressesement.
Les valvules : Sortes de clapets antireflux situés sur les parois des veines, elles s’ouvrent pour laisser passer le sang et se referment pour l’empècher de redescendre. Ces mécanismes sont au top quand le calibre des veines reste constant. Mais quand celle ci se dilatent, les ennuis commencent : le sang reflue vers le bas, les veines se gonflent et sous la pression, l’eau envahit les tissus vers les chevilles, provoquant des oedèmes. Plus elles se dilatent plus elles laissent apparaître des varices, même si celle ci ne sont pas toujours visibles.

Des remèdes naturels efficaces

Au stade des jambes lourdes sans varices, il est possible d’éviter ou de retarder la dégradation des veines grâce à des traitements améliorant la tonicité de leurs parois, même si part belle doit être faite à l’hygiène de vie. La protection des veines s’effectue à l’aide de plantes veinotoniques : vignes rouges, fragon, hamamélis. Prenez deux géllules par jour ou en mélange avec du marron d’inde.
Les nombreux veineutoniques chimiques ’daflon, ginkor fort, diovenor, endotelon...) contiennent des effets actifs du aux plantes. Ils ont été partiellement dérembourséz eet ne le seront plus du tout l’année prochaine. Pensez aux génériques !

Les gestes utiles :

En marge des traitements médicaux, adoptez au quotidien une hygiène de vie propre à stimuler votre circulation veineuse.

- Terminez votre toilette par une douche écossaise en alternant eau tiède et eau froide sur les jambes. Finissez par un massage des chevilles vers le haut de la jambe.
- Portez des vêtements amples : eviter tout ce qui coupe la circulation, jeans moulants, ceintures, chaussettes élastiques, bottes...
- Renoncez aux talons trop hauts ou aux chaussures trop plates. La bonne hauteur 4 à 5 cm
- Marchez le plus possible chaque jour : les escaliers pluôt que l’ascenseur
- Pratiquez une activité physique douce et régulière
- Evitez les sources de chaleur excéssive : exposition prolongée au soleil, chauffage par le sol, épilation à la sire chaude, bain trop chaud.
- Massez vous les jambes avec un gel raffraichissant matin et soir
- Surélevez vos jambes au repos : le soir en rentrant chez vous un quart d’heure de pause, couchée sur le lit, jambes en l’air appuyées au mur. La nuit réhaussez si possible les pieds du bout de votre lit de quelques centimètres.
- Adoptez des chaussette, collants bas ou chaussettes de contention.
Quand les symptomes s’aggravent ou si de nouveaux troubles apparaissent, tel ’oedème surtout s’il prédomine d’un coté.

mercredi 5 mars 2008

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages