L’aromathérapie ou l’utilisation des huiles essentielles

Etant dans la même famille que la phytothérapie, l’aromathérapie fait partie de la médecine traditionnelle basée sur l’usage des plantes naturelles connues pour leurs vertus médicinales.

Etant dans la même famille que la phytothérapie, l’aromathérapie fait partie de la médecine traditionnelle basée sur l’usage des plantes naturelles connues pour leurs vertus médicinales.

Définition de l’aromathérapie

De par son nom, l’aromathérapie est une cure aux huiles essentielles végétales de bonne qualité, extraites de plantes aromatiques naturelles. Actuellement, les huiles essentielles pures sont très onéreuses et rares, du fait que la plupart des actions thérapeutiques de ses composantes ont été prouvées scientifiquement. Pour résoudre ce problème, des produits chimiques de synthèses, moins chers, remplacent certains de ses éléments naturels dans le but d’équilibrer son coût.
Les huiles essentielles ont la capacité de couvrir un large champ, que ce soit dans le domaine de la médecine (psychologie, dermatologie, traitement désinfectant et cicatrisant,…) que dans celui du soin du corps comme l’auto procuration de soins cosmétiques, de détente,...

Les indications de l’aromathérapie

Suivant les cultures des plantes aromatiques (d’ordre climatique), les techniques de récoltes, les procédures d’extraction et de conservation,…les huiles essentielles peuvent avoir de nombreuses propriétés, sources de ses innombrables pouvoirs thérapeutiques. Effectivement, les huiles essentielles sont antibactériennes, anti-histaminiques, antimycosiques, anti-inflammatoires, antivirales, antispasmodiques, antivenimeuses, antiparasitaires, antirhumatismales, antalgiques, calmantes, régulatrices endocriniennes, …

Les méthodes d’administration des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont disponibles sous plusieurs formes : des crèmes, des lotions, des aérosols, des gélules, des suppositoires, une poudre à dissoudre dans de l’huile ou dans du miel et bien d’autres encore. Selon vos besoins, votre aromathérapeute vous prescrira une d’entre ces formes d’huiles essentielles et vous devriez par la suite adopter une méthode d’administration parmi les cinq proposées suivantes, suivant ces formes :

- La diffusion atmosphérique : nécessite un diffuseur particulier qui vaporise l’huile essentielle dans l’atmosphère sans pour autant apporter de changement dans sa composition. En général, votre médecin vous prescrira dix minutes de vaporisation par séance.

- La voie transcutanée : l’huile essentielle est éparpillée dans le bain ou appliquée sur la peau en vue d’un massage. D’après sa consistance, elle peut être appliquée directement ou seulement après avoir été mélangée avec une autre huile.

- L’inhalation sèche de gouttes d’huiles versées sur un mouchoir propre ou inhalation des vapeurs d’huiles après en avoir versé quelques gouttes dans un bol d’eau chaude,

- La voie orale la plus active mais également la plus dangereuse,

- La voie rectale (suppositoires) : idéale pour les estomac fragiles et pour les nouveaux nés.

Dans tous les cas, consultez votre médecin avant de vous soigner à l’huile essentielle car certaines d’entre elles nécessitent de minutieuses précautions.

lundi 2 février 2009 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages