La respiration holotropique du docteur Sanislav Grov

A cause d’un rythme de vie plutôt stressant, les hommes modernes sont nombreux à souffrir de troubles psychologiques. Outre la psychanalyse ou autres types de prise en charge psychologiques, la respiration holotropique est efficace pour leur développement personnel et le maintien de leur équilibre mental.

La respiration holotropique : une psychanalyse de l’inconscient par la respiration

Les troubles et maladies de l’âme sont certainement les plus handicapants en ce troisième millénaire. En effet, les malaises ressenties par un individu dans son for intérieur transparaissent nécessairement sur leur apparence physique et leur comportement. Sans traitement, les troubles psychologiques peuvent engendrer une fatigue chronique, un surmenage voire une incapacité à vivre normalement avec les autres. L’individu souffrant d’un trouble psychologique assez sévère doit se remettre en question et surtout, penser à suivre un traitement adapté. Pour ce faire, optez pour un traitement non-médicamenteux mais efficace à l’exemple de la respiration holotropique.

La respiration holotropique est une approche thérapeutique inventée par le psychiatre tchèque Stanislav Grof au début des années 80. La création d’une telle thérapie répond au désir du thérapeute de mettre au point une thérapie non-médicamenteuse à même d’assurer un bon développement personnel et une prise en charge des maladies psychologiques. Affichant des similarités avec la thérapie Rebirth, la respiration holotropique consiste à mener le patient vers un état de transe par une musique apaisante doublée d’une technique particulière de respiration. La thérapie ne peut être pratiquée que par un thérapeute ayant une connaissance très poussée de cette méthode.

La respiration holotropique : déroulement d’une séance

Une séance de respiration holotropique dure une demi-journée voire une journée lorsqu’elle est effectué en groupe. Sous l’assistance infaillible du thérapeute, la moitié des patients se positionnent d’abord comme « respirants » et l’autre moitié, les « accompagnateurs ». Le thérapeute met de la musique douce et apaisante. Allongés sur le sol, les « respirants » se relaxent et commencent à effectuer une respiration rapide entraînant une hyperventilation. Les « accompagnateurs » surveillent scrupuleusement l’état des « respirants » sans toutefois interrompre le processus d’évolution de la méthode. Les « respirants » finissent par adhérer à un état de transe après 20 ou 30 minutes.

Durant cet état de transe, les « respirants » revivent avec émotion leurs expériences passées. Ceci, puisque l’état de transe a aisément permis l’accession des souffrances refoulées à la conscience. Les « respirants » peuvent manifester des cris, des pleurs ou des joies durant leur transe. Le thérapeute s’attelle à rassurer « les respirants » manifestant des souffrances excessives au cours de leur transe. Après la séance, « les respirants » se sentent libérés de leurs souffrances psychologiques. Pour la seconde phase du traitement collectif, les « accompagnateurs » deviennent à leur tour les « respirants » et inversement. Le thérapeute joue uniquement le rôle de modérateur dans la respiration holotropique. La guérison s’effectue au moment où l’individu revit puis anéantit ses souffrances passées.

mardi 9 mars 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages