La transpiration des pieds

La transpiration est l’excrétion de sueur par les glandes sudoripares. Elle provoque une atmosphère moite, propice au développement des champignons (mycoses) et des bactéries.

La transpiration des pieds

La transpiration est l’excrétion de sueur par les glandes sudoripares. Elle provoque une atmosphère moite, propice au développement des champignons (mycoses) et des bactéries. Ce sont ces dernières qui sont source de mauvaises odeurs.

Cependant, transpirer est un phénomène naturel, qui aide énormément à la régulation thermale du corps. Mais une transpiration excessive relève d’un dérèglement des glandes sudoripares, inconvénient qui lui doit être limité. Ces glandes de la peau du pied abritent des organes qui, lorsque la température grimpe de manière significative, à cause du sport, de la marche, ou d’autres types de stimulations, se mettent en action et déclenchent le phénomène.

Le mot maître est donc régulation.

Au delà des différentes solutions et astuces à adopter si vous êtes confrontés a ce problème, il est d’abord conseillé d’éviter les chaussures dont l’intérieur est en matières synthétiques, et de miser sur les chaussettes en fibres naturelles. Ensuite, la médecine met à votre disposition deux principaux moyens, ceux-ci ayant pour but clair d’éliminer la source des odeurs (les bactéries), et non simplement d’agir sur les odeurs : les mélanges pour bains, et les anti-transpirants aux sels d’aluminium.
Parlons d’abord de ces derniers. Les anti-transpirants ont pour fonction de limiter l’excrétion de sueur. La plupart contiennent des sels d’aluminium sous forme de chlorure d’aluminium hexahydraté.

Ils peuvent être irritants, et doivent donc de préférence :

- Etre appliqués le soir, sur peau sèche et propre (le produit pénètre donc la nuit dans les glandes)
- Ne pas être appliqué après une épilation ou un rasage.
- Etre utilisé tous les 2-3 jours seulement...
Les déodorants aux sels d’aluminium contiennent de multiples substances allergènes.

Des rougeurs ou irritations après un changement de déodorant doit amener à arrêter son utilisation et à consulter un médecin. En cas de peau sensible, mieux vaut opter pour un déodorant sans alcool. Les sticks ont pour inconvénient d’agglutiner les poils et sont rarement appréciés par les personnes ayant des aisselles fournies. Les sprays et les gels procurent généralement une sensation de fraîcheur.

Ensuite explorons les différentes solutions à faire chez soi. Les plus connues, et efficaces, sont celles à base d’acides dilués.
Par exemple, on a le bicarbonate de soude, excellent anti-transpirant. Ou sinon il y’a dans les magasins bio, la pierre alun qui marche du tonnerre.
Ensuite, on peut citer l’acide ascorbique, qui heureusement bénéficie de préparations en pharmacie. Je pense à Daktarin par exemple, en plus remboursé par la mutuelle, et qui protège aussi les chaussures.

On peut aussi citer l’eau de Cologne. A faire deux fois par jour, matin et soir, et comme l’eau de Cologne est à 70 ° d’alcool, ça tue les bactéries responsables de la mauvaise odeur qui finissent pas ne pas revenir.
Enfin, un vrai truc de mamie, c’est de faire chauffer une tasse de vinaigre dans 3 tasses d’eau. Ensuite y tremper et masser les pieds durant 20 minutes, trois fois par semaine durant 1 mois. Les pieds, devenus alors plus secs, transpireront moins.

samedi 15 décembre 2007

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages