Le cerveau - un ordinateur très complexe

Alors que se passe-t-il lors d’un simple geste, comme celui de bouger les doigts de la main droite ? Plusieurs zones s’activent. La principale, l’aire des mouvements, dans l’hémisphère gauche,

Le cerveau - un ordinateur très complexe

Notre cerveau est un ordinateur d’une complexité infinie. Parler écrire, écouter, bouger, toutes ces actions de la plus simple à la plus élaborée, de la plus automatique à la plus volontaire, sont commandées depuis notre plus jeune âge, par notre cerveau.

Comment cet organe gouverne-t-il à chaque instant la moindre de nos actions et pensées ?

Pendant longtemps les scientifiques n’ont eu qu’une connaissance très grossière des zones de notre cerveau impliquées dans tel ou tel processus. Ils ne pouvaient définir que les grandes aires, plus ou moins spécialisées dans telle ou telle tâche. L’aire visuelle, motrice ou l’aire de la mémoire. Mais cette connaissance est désormais en train de progresser à pas de géant, grâce à des machines qui permettent de voir le cerveau en train de fonctionner.

Détection des zones actives du cerveau

Au centre de l’imagerie de Lyon, on détecte les zones actives du cerveau grâce à la radioactivité (sans danger…). Le principe d’un examen comme celui-ci, c’est d’injecter de l’eau par voie intraveineuse pour suivre le parcours de l’eau dans le corps et dans le cerveau en particulier puisque cette eau va être radioactive pendant 2 minutes. L’eau radioactive passe dans le sang, puis se concentre dans les cellules nerveuses en activité. Seul inconvénient, les mouvements du cobaye sont limités, car la tête doit rester immobile.

Alors que se passe-t-il lors d’un simple geste, comme celui de bouger les doigts de la main droite ? Plusieurs zones s’activent. La principale, l’aire des mouvements, dans l’hémisphère gauche, logique, c’est lui qui commande la main droite. Mais ce n’est pas la seule zone en activité. Plus surprenant, quand on se contente uniquement de penser à ce geste, les mêmes zones sont concernées. On retrouve ainsi un processus que les sportifs connaissent bien. En effet, ils ont pour habitude, avant une épreuve, de visualiser mentalement les mouvements qu’ils auront à réaliser. Cette pratique mentale leur permet ainsi d’améliorer leurs performances futures. On sait désormais pourquoi. C’est parce qu’ils ont entrainé leur cerveau.

La magnétoencéphalographie

Autre technique en plein essor, la magnétoencéphalographie. Ici, plus besoin de radioactivité, ou d’injection de produits. L’appareil mesure les infimes variations du champ magnétique qui se produisent dans le cerveau lorsque telle ou telle zone s’active. L’expérience consiste à montrer à une jeune fille différents portraits. Des inconnus, des amis et parfois elle-même. En même temps, on peut suivre l’activité de son cerveau. La voici au ralentit. D’abord, ce sont les aires visuelles au sommet du cerveau qui sont sollicitées. Quelques millièmes de secondes plus tard, d’autres s’activent, à la base du cerveau. Ce sont les aires de la mémoire. C’est là que se fait la différence, plus on reconnait une personne, plus ces zones s’activent.

Quelles sont les conclusions de cette première recherche ?

Deux choses très importantes, d’une part son propre visage ne provoque pas les mêmes réactions qu’un visage simplement familier, les réactions sont beaucoup plus importantes à son propre visage, et le deuxième résultat très important c’est que, manifestement, les filles ont un traitement beaucoup plus intense de leur visage, et les garçons font des différences de traitement beaucoup moins importantes. En d’autres termes, la science vient de retrouver une vérité première : les filles sont plus coquettes que les garçons. C’est ainsi que petit à petit, les équipes de recherche du monde entier percent les mystères du fonctionnement de notre cerveau.

mardi 14 août 2007 , par professeur genetique

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages