Manger sainement - Les protides

Les protides, ou protéines, constituent les éléments de base de l’organisme et sont essentiels à l’activité métabolique des cellules.
Les protides font l’objet de plusieurs idées fausses, il est dit par exemple qu’ils font maigrir.

Dossier : Manger sainement : Les protides

Les protides, ou protéines, constituent les éléments de base de l’organisme et sont essentiels à l’activité métabolique des cellules.
Les protides font l’objet de plusieurs idées fausses, il est dit par exemple qu’ils font maigrir. En réalité, 4 Cal sont apportées pour un gramme de protides. (comme les glucides ou les féculents). Si on consomme des aliments trop riches en protéines, une partie d’entre eux sont convertis en graisse, les autres sont immédiatement détruits puis éliminés sous forme d’urée. L’organisme ne peut pas stocker des protéines, il ne stocke que de la graisse.

Le corps humain utilise 20 acides aminés qui constituent les protéines. Neuf de ces acides aminés sont essentiels et apportés par les aliments que l’on consomme.

Les protéines alimentaires sont indispensables à la vie des tissus, au foetus, à l’allaitement, à la croissance chez l’enfant, à la pousse des cheveux et des ongles. Il aide aégalement à produire certaines hormones.

Elles sont l’un des principaux composants du système immunitaire et permettent le transport des nutriments dans le sang.

Les tissus musculaires sont composés de protides.

Le taux minimal d’apport de protéines alimentaires se calcule en grammes par kilogramme de poids du corps. L’apport protidique est de 0,9 à 1 g/kg pour les enfants de 1 à 3 ans et les adolescents . L’adulte a besoin d’environ 0,36 g par kg, qui sont multipliés par deux chez la femme enceinte ou allaitante.

Un régime alimentaire normal, composé d’une variété de légumes, couvre le besoin en protéines. Ainsi, 100 g de rosbif contiennent 25 g de protides, soit la moitié recommandé pour un homme adulte de 70 kg.

La carence protidique est à l’origine du mauvais développement du foetus ou à la croissance chez l’enfant, et met en péril le système immunitaire, ou encore compromet la convalescence après une maladie grave avec dénutrition, telle que le cancer.

Dans la plupart des pays riches, nous consommons trop de protéines. La consommation excessive de protides entraine un mauvais travail des reins, responsables de l’élimination des toxines (urée, acide urique) dérivées des protéines.

Beaucoup d’aliments riches en protides sont également riches en graisses (viande, lait, fromage, noix,,,). Par conséquent, si nous consommons trop de protides cela apporte trop de graisses et de calories, ce qui contribue à l’apparition de certaines maladies, telles que l’obésité, l’artériosclérose et les troubles cardiaques.

Un régime alimentaire pauvre en protéines est recommandé en cas d’insuffisance rénale, de goutte et de certains troubles du métabolisme.

Un individu en bonne santé n’a pas besoin d’absorber un supplément de protides.


Conseils :

Le régime alimentaire des français couvre les besoins en protides. Dans les cas d’un régime végétarien, il est utile d’ajouter des protéines végétales pour obtenir les quantités de protéines nécessaires à l’organisme.


mercredi 9 janvier 2008 , par cristal

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages