Massage et kinésithérapie

La kinésithérapie assure une fonction musculaire et articulaire très satisfaisante

Massage et kinésithérapie

Le massage a une action thérapeutique non négligeable

Il agit sur la trophicité et assure une meilleure vascularisation. Mais son action reste éphémère quant à la rééducation par exemple. Il faut tout de même continuer le temps nécessaire prescrit pour une rééducation convenable, respecter le temps de rééducation active.

La kinésithérapie assure une fonction musculaire et articulaire très satisfaisante

Elle évite les raideurs et déformations articulaires par mobilisation active ou passive des articulations, par la mise en posture d’articulations enraidies, l’utilisation d’attelles s’opposant aux déformations.
Elle offre ainsi au patient une meilleure utilisation de sa fonction musculaire. L’atrophie d’inaction, causée lors d’une immobilisation trop longue en cas de fracture par exemple, est combattue par des contractions volontaires et actives.

L’atrophie par atteinte neurogène périphérique

L’atrophie par atteinte neurogène périphérique est traitée par des contractions actives.

L’atrophie par atteinte myogène

L’atrophie par atteinte myogène, les muscles sont fatigables mais bénéficient largement d’un entretien dosé de leur activité. Dans les atteintes centrales (d’origine cérébrale), l’effecteur musculaire est intact ; c’est un trouble de la commande qui est en cause et c’est sur lui qu’il faut agir.

Deux méthodes de rééducation musculaire

Cette rééducation musculaire se fait selon deux méthodes, analytique ou globale, rejetant les anciens moyens de mécanothérapie passive pour les remplacer par des méthodes principalement actives, la mobilisation passive s’adresse uniquement aux amplitudes articulaires et doit absolument rester non traumatisante.
Lorsque le kinésithérapeute demande au patient d’associer une contraction musculaire en mobilisant l’articulation, on parle alors de mobilisation active aidée.

Méthode analytique de rééducation musculaire

Lorsque la rééducation s’effectue muscle par muscle ou groupe par groupe, on parle de rééducation analytique. Elle peut se faire contre résistance ou non.

Méthode globale de rééducation musculaire

La rééducation musculaire globale utilise diverses synergies musculaires afin d’obtenir une meilleure contraction dans l’ensemble d’un membre. Ces méthodes globales ne sont pas sans risques, car elles créent parfois de nouveaux schémas moteurs non utilisables fonctionnellement. Le geste fonctionnel (préhension, marche) doit rester le centre des préoccupations. L’utilisation de certains accessoires fixes ou mobiles (barres parallèles, espaliers, haltères, bicyclettes, poulies, entre autres) permet d’orienter et de doser plus précisément le travail musculaire effectué.

Niveau d’étude pour un masseur kinésithérapeute

Massage et kinésithérapie sont pratiqués par des auxiliaires médicaux formés par trois années d’études sanctionnées par un diplôme d’État.
Ils sont placés sous autorité médicale et sont tenus de respecter les prescriptions du médecin. La formation de masseur-kinésithérapeute constitue, pour certains aveugles, une conversion professionnelle intéressante.

mercredi 25 juillet 2007 , par massage technique

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages