Alimentation de bébé : le rôle du fer

Dès la grossesse, il est probable que la future mère reçoive un complément de fer. Après son accouchement, c’est le bébé qui doit quotidiennement recevoir sa dose suffisante de fer.

Une alimentation riche en fer pour les nourrissons

Si l’allaitement est fortement conseillé, c’est parce que le lait maternel contient tous les éléments nécessaires à la croissance de bébé. Ainsi, jusqu’à ses six mois, l’alimentation de bébé peut se limiter à l’allaitement. Si l’allaitement n’est pas exclusif, il convient de compléter les besoins du bébé en introduisant des aliments solides dès quatre mois. En effet, à ce moment-là, le fer sera principalement procuré par son alimentation. Cette dernière sera alors riche en fer, ou alors des compléments seront à prévoir pour prévenir le risque de carence.

Si le lait de vache est proscrit durant la première année de l’enfant jusqu’à ses trois ans, les produits lactés spécifiques sont conseillés, parce qu’ils sont riches en fer et l’organisme de l’enfant les assimile mieux. Dans ce sens, le lait de vache est alors inefficace. Les aliments pour bébés riches en fer sont généralement marqués afin d’aider les parents à faire le bon choix selon l’âge de leur petit. Si les parents préparent eux-mêmes la nourriture pour leur bébé, il faut savoir que les aliments qui conviennent sont les poissons, la viande, les légumes frais, les œufs, etc.

L’importance du fer dans la croissance de bébé

Durant les premières années de bébé, le besoin en fer est très élevé et très important. Cet élément permet au bébé de renforcer ses défenses immunitaires et lui permet alors de lutter et de faire face aux risques d’infection. Si une infection récidive, accompagnée d’autres symptômes, il se peut que le médecin prescrive un bilan qui indiquera notamment le niveau de fer ainsi que les réserves de fer du bébé. Une carence en fer peut notamment être la cause d’une anémie chez le bébé.

Le fer favorise également la croissance du bébé et contribue à son développement psychomoteur. Un retard à ce niveau sera alors perceptible s’il y a une carence, notamment par un dysfonctionnement des fonctions cognitives. Concrètement, le bébé pourrait avoir un retard de langage, des problèmes de concentration et d’attention et des difficultés dans l’apprentissage. S’il est avéré que la carence en fer est très élevée chez le bébé, un traitement de fond doit être suivi. Il s’agira de compléments à consommer par voie orale pendant plusieurs mois.

mercredi 18 janvier 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages