L’alimentation de bébé

Si l’allaitement est recommandé jusqu’aux six mois de bébé au moins, à partir de cet âge, il est indispensable qu’il commence à manger autre chose pour compléter ses besoins nutritionnels.

Les besoins nutritionnels de bébé

En principe, de la naissance à six mois, l’allaitement maternel est suffisant. Si vous choisissez un régime mixte pour votre bébé, l’allaitement sera alterné avec un biberon de lait infantile et vers quatre ou cinq mois, d’autres aliments pourront intégrer son alimentation. Il faut savoir qu’il a des besoins en fer et en calcium, en acides gras essentiels et en vitamines pour une bonne croissance. Cela sera alors réparti dans les quatre repas qu’il mangera dans la journée, en plus du lait. Si les petits pots offrent une large variété de petits plats à donner selon l’âge, il est préférable d’utiliser des légumes et de la viande fraîche. Certes, cela n’est pas évident à préparer tous les jours, mais faites-le autant que possible. Si vous manquez d’idées, vous pouvez éventuellement en piquer sur les plats prêts à consommer, vous baser sur des livres ou chercher sur Internet. L’idéal est d’avoir toute une semaine d’aliments variés. Commencez par un ou deux légumes ou fruits par jour pour qu’il puisse différencier les goûts et petit à petit, vous pourrez préparer des mets plus élaborés.

Une diversification alimentaire pour son épanouissement

A chaque âge correspond un besoin nutritionnel spécifique qui aidera la croissance de bébé. Cela n’empêche pourtant pas la diversification de son alimentation et cela augmentera au fur et à mesure qu’il grandira. Dans la foulée, les aliments lui permettront de découvrir de nouvelles notions, telles que la quantité, la couleur, les goûts, l’odeur et la consistance. Des petits jeux pendant le repas ou une présentation originale l’amusera et l’incitera. En effet, dans les débuts et à chaque nouvelle étape de son alimentation, il se peut qu’il refuse de manger. Vous devez être patiente et essayer de nouvelles méthodes à chaque fois et ne pas vous laisser gagner par ses caprices. Il commencera à choisir les aliments qu’il préfère et face à un refus, vous pouvez passer à autre chose et réessayer d’introduire l’aliment non désiré ultérieurement et sous une autre forme.

vendredi 30 décembre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages