L’alimentation du sportif de haut niveau

Devenir sportif de haut niveau exige de la part de la personne de consacrer se vie aux entrainements. Mais il faut également prendre en compte une alimentation particulière qui doit correspondre aux exigences des dépenses physiques.

Un régime strict et sain

À chaque discipline correspond un régime alimentaire particulier, mais lorsqu’on atteint un certain niveau de compétitivité, il est primordial de suivre une alimentation stricte, et surtout saine. Ainsi, il est hors de question pour un sportif de haut niveau de boire des boissons alcooliques, sauf à de rares occasions et en quantité très modérée. Les diététiciens déconseillent également aux sportifs de haut niveau de succomber aux produits de fast-food, les éléments nutritionnels qu’ils contiennent étant généralement déséquilibrés.

Un grand sportif, dont le principal objectif est de gagner des compétitions, doit également manger à heure régulière. En effet, lorsqu’on mange à des horaires fixes, le biorythme permet u corps de dépenser moins d’énergie pour la digestion, en plus d’une meilleure assimilation des nutriments. Il est également déconseillé de recourir aux suppléments protéiniques et de recourir systématiquement aux denrées naturelles (viande, légumes secs, poissons …). Par ailleurs, il ne faut pas oublier de boire, de l’eau pour se réhydrater, et une boisson sucrée pour se régénérer. Les boissons énergétiques se boivent durant l’effort intense.

Les différentes phases dans l’alimentation du sportif

Pour préparer une compétition, le mode d’alimentation doit comprendre plusieurs phases. Durant la phase d’entrainement, c’est-à-dire en dehors des périodes de compétition, le niveau calorique des repas et des collations doit correspondre aux dépenses énergétiques énormes exigées par les heures d’entrainement. À l’arrivée de la période de compétition, le rythme des séances d’entrainement baisse sensiblement et l’alimentation doit s’alléger, mais doit rester complète (protéines, lipides, glucides).

Durant la compétition, l’alimentation doit principalement énergétique. Il faudra ainsi baisser la proportion des protéines, augmenter la ration de sucres lents (pâtes, pommes de terre, céréales …) et réduire au maximum les lipides, sauf en période de grand froid. Si vous êtes un sportif, gardez les extras comme les boissons alcooliques pour les soirées célébrant les victoires. Et n’oubliez pas de programmer par la suite une séance de décrassement pour garder votre forme optimale.

mardi 4 octobre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages