Les allergies au pollen : quels sont les traitements ?

Le printemps est synonyme de floraison. C’est aussi le retour des beaux jours et des allergies au pollen ! Si vous en êtes victime, il est conseillé de traiter votre allergie, car sans traitement adéquat, elle peut conduire à l’asthme.

Allergies au pollen : les précautions à prendre

Les allergies au pollen ou rhinite allergique touchent chaque année des millions de personnes. Aucune tranche d’âge n’est épargnée. Le phénomène s’aggrave davantage avec les bouleversements climatiques. Alors, pour profiter pleinement des beaux jours sans larmoyer ou éternuer incessamment, quelques précautions s’imposent.

D’abord, pour savoir à quel pollen vous êtes réellement allergique, il est possible de faire un test chez l’allergologue. Vous pourrez ainsi choisir votre destination de vacances en fonction du résultat. Il est tout de même préférable d’éviter les séjours à la montagne en été puisque les risques d’allergie sont accrus. Si vous restez à la maison, prenez l’habitude d’aérer votre intérieur très tôt le matin.

Allergies au pollen : les traitements

Vous éternuez souvent ? Vous avez les yeux qui grattent ? Ce sont les signes caractéristiques d’une allergie. Sans soin, la rhinite allergique peut se transformer en asthme. D’ailleurs, plus de 50% des asthmatiques sont allergiques au pollen sans forcément le savoir. Si vous êtes souvent sujet à une rhinite légère, l’antihistaminique reste le traitement préventif conseillé. Si la rhinite est plus grave, on peut vous prescrire des corticoïdes. Ces substances peuvent néanmoins présenter quelques effets indésirables, comme des maux de gorge.

Solution plus confortable, la désensibilisation par voie sublinguale est un autre recours possible. Sinon, il reste toujours les traitements homéopathiques. L’homéopathie offre notamment des solutions pour apaiser les symptômes de la rhinite allergique et de prévenir les gênes occasionnées par l’allergie au pollen. Par ailleurs, pour trouver le traitement adapté à votre cas et à votre degré d’allergie, il est vivement conseillé de consulter un médecin ou un allergologue, surtout si vous êtes déjà asthmatique. Et avant de partir en vacances ou en week-end quelque part, rendez-vous sur le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique pour connaître les périodes de forte pollinisation par région.

mardi 17 avril 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages