Allergie au soleil : êtes-vous concerné ?

Durant les vacances d’été, il n’y a rien de plus agréable que de se prélasser au soleil après une baignade rafraîchissante. Seulement, quand on est allergique au soleil, les vacances peuvent très vite se transformer en cauchemar. Découvrez les symptômes de ce type d’allergie pour pouvoir vous soigner le plus tôt possible.

La lucite estivale bénigne

La lucite est une éruption cutanée qui touche le décolleté, les épaules, les bras, les jambes, le dos des mains et des pieds. Elle apparaît dès le deuxième jour, se manifestant par des petites rougeurs semblables à l’urticaire ou des petites cloques qui provoquent des démangeaisons.
Cette allergie, parce qu’elle est avant tout bénigne, disparaît au bout d’une semaine si la personne touchée reste à l’ombre. A contrario, elle peut ressurgir après une nouvelle exposition au soleil, même modérée.

La photosensibilisation due aux médicaments

Des substances comme le parfum ou les cosmétiques sont connues pour leurs effets nocifs au soleil. Cependant, la photosensibilisation est aussi causée par l’action des rayons ultra-violets sur certains produits pharmaceutiques comme les sulfamides et les cyclines.

En effet, lorsqu’un médicament est absorbé, il se diffuse dans le sang et est exposé aux rayons ultra-violets à travers la peau. L’allergie va se présenter soit sous forme d’érythème, soit en alternant érythème, vésicules et démangeaisons.

Il faut impérativement prendre conseil auprès de son médecin qui peut prescrire un médicament équivalent dont la formule est inoffensive combinée aux rayons UV. Ou évitez de vous exposer au soleil durant toute la durée du traitement.

L’urticaire solaire

Incommodante, elle survient après quelques minutes d’exposition sous forme de plaques qui ressemblent à des piqures d’ortie, et provoque des démangeaisons. Elle s’accompagne d’autres symptômes, comme des maux de tête, un rythme cardiaque élevé ou une sensation de vertige.

L’urticaire solaire est provoquée par la réaction des cellules immunitaires de la peau qui, au contact des rayons UV, libèrent une substance inflammatoire nommée histamine.

L’urticaire solaire disparaît en une ou deux heures, à condition de se soustraire à toute exposition solaire. Elle peut cependant réapparaître à la prochaine tentative de bronzage, et ce, sur plusieurs années.

lundi 27 juillet 2015 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages