L’anorexie mentale : qu’en est-il de la santé de nos adolescent(e)s ?

Pas mal de dangers menacent nos adolescent(e)s en pleine période de crise existentielle. L’anorexie mentale est une forme perverse de trouble comportemental assimilable à une descente aux enfers pour celui ou celle qui souffre de ce trouble et pour toute sa famille.

Causes et manifestations du trouble

L’anorexie mentale est un trouble déréglant le comportement alimentaire du patient (à ne pas confondre avec « l’anorexie » qui est une pathologie médicalement cernable). Elle présente des origines psychologiques et touche essentiellement les adolescents de 12 à 20 ans (en pleine crise d’adolescence). Les causes du trouble restent encore floues pour la médecine classique. En psychologie, l’anorexie mentale est due à : une relation parents/enfants difficile créant un conflit interne chez les adolescent(s), valorisation exagérée du jugement d’autrui sur sa propre personne, influence des tendances adolescentes conditionnant l’insertion ou le rejet dans un groupe déterminé (c’est justement le cas du mouvement « pro-ana » créé en 2000 instituant des normes strictes de régime alimentaire pour les filles désirant être jolies). L’anorexie mentale est le résultat d’un complexe pour les adolescents en quête d’identité.

L’anorexie mentale est une pathologie dangereuse dans la mesure où l’adolescent(e) ne se considère pas du tout malade. Le trouble est nourri par un idéal que seule la victime peut décrire avec précision : besoin de s’identifier à une personne pris comme modèle de beauté et de perfection existentielle (mannequin, personnage célèbre), désir intense de se faire accepter dans le monde circonscrit des adolescents « cool ». L’adolescente anorexique (car ce sont surtout les filles qui sont touchées par l’anorexie mentale) se prive volontairement de nourriture pour soigner son apparence et matérialiser son idéal de beauté. Elle se révèle comme une élève brillante en classe. A la maison elle évite autant que faire se peut les conflits familiaux. Elle évite de montrer des signes de fatigue. Elle rassure tout le temps ses parents concernant son comportement alimentaire et se complait inlassablement dans son habitude.

Traitement adapté et lutte contre l’anorexie mentale

Le traitement du trouble est très difficile, il se fait de manière pluridisciplinaire et exige essentiellement la participation d’un médecin, un diététicien et un psychothérapeute. La participation active de la famille du patient ainsi que son optimisme sont vivement souhaitées. La technique consiste à dialoguer avec l’adolescent(e) et lui faire comprendre les dangers de ce genre de trouble alimentaire. Par cette discussion, on l’aide également à s’exprimer et évacuer toutes ses souffrances intérieures. On l’aide également à s’alimenter et annihiler les convictions dangereuses consistant à dire que s’alimenter sainement signifie gagner du poids superflu. Presque partout dans le monde, la lutte contre l’anorexie mentale est un vrai parcours du combattant.

Conscient de la gravité de l’anorexie mentale et surtout des dangers relatifs à la floraison des mouvements qui prônent la tendance anorexique (comme le mouvement « pro-ana »), le gouvernement français à présentée en 2008 une proposition de lois visant à lutter contre ce trouble. Cette proposition de lois cherche justement à empêcher les pionniers de ces mouvements malsains à diffuser publiquement leurs idées destructrices sur l’anorexie mentale : interdiction de créer des sites internet valorisant l’anorexie mentale, interdiction de tous types de publicités élogieuses sur l’anorexie mentale, … Presque partout dans le monde, la lutte contre l’anorexie mentale est engagée.

lundi 30 mars 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages