Apprendre à dire non, c’est apprendre à s’affirmer

Dire non n’est pas toujours chose facile. On a tendance à dire oui à tout bout de champ pour ne pas blesser les autres ou se faire rejeter. Il y a pourtant des situations où il faut absolument s’affirmer pour ne pas se faire marcher dessus.

Dire non n’est pas toujours chose facile. On a tendance à dire oui à tout bout de champ pour ne pas blesser les autres ou se faire rejeter. Il y a pourtant des situations où il faut absolument s’affirmer pour ne pas se faire marcher dessus.

Pourquoi a-t-on du mal à dire non ?

Quelque soit ce qu’on nous demande, la réponse est toujours oui. Même si on a déjà prévu d’aller au restaurant ce soir pour un dîner d’affaire et qu’un ami nous supplie de garder ses enfants, on dit oui. Mais pourquoi cette peur de dire non ? Tout simplement parce qu’on a peur des préjugés, d’être écarté de notre cercle d’amis ou du cercle familial, de blesser les autres.

La société dans laquelle nous vivons est exigeante et chaque « faux pas » peut être mal interprété. Nous sommes en quelque sorte « programmés » pour nous conformer aux règles, d’où l’habitude d’obéir. A l’école ou à la maison, les enfants doivent obéir, respecter les règles déjà en place ; au bureau, il faut respecter les consignes, les ordres de ses supérieurs, ... l’esprit critique est absent.

Certaines personnes disent oui pour cultiver une « bonne image » d’elles-mêmes. C’est souvent le cas de celles qui désirent être une bonne mère, une bonne épouse, et qui finissent par devenir des personnes soumises. Quand on peut rendre service à tout le monde, on a l’impression de pouvoir tout régler. Et les personnes qui nous sollicitent exploitent à loisir ce point. On se sent donc incapable de refuser.

Quelques conseils pour apprendre à s’affirmer

Il faut d’abord être attentif à ses sentiments. En acceptant sans arrêt, on met de côté nos sentiments et nos priorités. Cela doit changer. S’affirmer ne signifie pas non plus dire non à tout le monde. Pour chaque service sollicité, il faut prendre le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre avant de donner sa réponse.

En prenant du recul, vous apprendrez à vous écouter et à montrer aux autres que leur requête peut interférer dans vos projets. Il est important de ne pas céder et de résister à la tentation de dire oui car votre interlocuteur peut se montrer insistant, voire vous mettre la pression. Usez de tact et de diplomatie pour dire non sans blesser.

Il ne faut pas abuser du non, au risque de faire pire. Si vous tenez absolument à rendre service, proposez une alternative. Votre amie veut que vous l’accompagniez chez l’esthéticienne lundi mais vous ne pouvez pas, alors pourquoi ne pas lui proposer mardi par exemple ? De plus, ne justifiez pas sans arrêt vos refus comme si vous aviez besoin de l’approbation de tout le monde pour prendre vos décisions.

mardi 3 mars 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages