L’Arnis : un art martial philippin

A l’instar des chinois, des américains ou encore des japonais, les philippins accordent une place de choix aux arts martiaux dans leur culture. Découvrez l’Arnis, un art martial impressionnant, basé sur le maniement d’armes blanches.

L’Arnis : principes fondateurs

L’Arnis est un art martial traditionnel issu des îles Philippines. Conçu progressivement au fil des époques, l’Arnis était à la base un art martial utilisé par les indigènes pour se protéger des assaillants, notamment durant les invasions espagnoles au XVIe siècle. L’histoire rapporte même que le navigateur espagnol Magellan aurait péri de la main de Lapu-Lapu, un guerrier indigène maîtrisant au plus haut degré l’Arnis. Longtemps gardées secrètes, les techniques de cet art n’ont été connues des occidentaux qu’à la fin des années 1960, grâce aux initiatives d’experts en arts martiaux tels que Dan Inosanto ou Robert Smith.

L’Arnis, également appelé Eskrima ou Kali, est un art martial centré sur le maniement d’armes blanches. Couteaux, sabres, bâtons, épées, lances, telles sont les armes les plus utilisées par les pratiquants de l’Arnis. Les différentes techniques nécessitent une grande connaissance du corps de l’homme, une grande maîtrise des déplacements et une bonne évaluation des angles d’attaques. La force brute n’a aucune importance dans cette discipline martiale. Seules la dextérité, la précision et la présence d’esprit comptent. L’Arnis commence actuellement à gagner en popularité dans les pays d’Europe, notamment en France.

L’Arnis : pratique et bienfaits

La plupart des pays occidentaux pratiquent actuellement l’Arnis moderne. La discipline ne correspond plus vraiment à sa forme traditionnelle encore pratiquée dans les îles Philippines. De plus, les conquérants espagnols avaient ajouté certaines phases supplémentaires avant sa vulgarisation dans le monde. Les pratiquants actuels de l’Arnis commencent son apprentissage par une familiarisation aux techniques de base. Une fois celles-ci acquises, ils sont libres d’adapter leur style suivant leurs envies personnelles. L’efficacité est le seul moyen de définir le progrès qu’ils ont effectué au fil des entraînements.

Comme l’escrime, l’Arnis est un art martial nécessitant une grande précision. Sa pratique régulière procure une grande maîtrise du mouvement et du déplacement. Elle permet également de développer les réflexes et d’apprendre à conserver son calme au quotidien. Les armes dangereuses comme l’épée ou le sabre sont rarement utilisées lors des entraînements, en particulier pour les débutants. Les pratiquants ne doivent se munir que d’armes sécurisées comme le bâton ou encore un couteau en bois. Outre les armes blanches, les exercices effectués à mains nues tiennent une importance capitale dans l’apprentissage des techniques.

vendredi 5 février 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages