L’Ashtanga : une version plus dynamique du yoga.

Vous souhaitez pratiquer une discipline qui n’est ni trop douce, ni trop dure ? L’ashtanga répond tout à fait à vos attentes. Il permet d’entretenir la forme tout en se relaxant. Idéal pour ceux qui ont de l’énergie à revendre.

Qu’est ce que l’ashtanga ?

L’ashtanga est une forme plus dynamique du yoga. Cette pratique a été développée au 20ème siècle en inde par Sri Pattabis Jois et introduit en Occident dans les années 60. La séance commence par des salutations au soleil, suivi d’une succession de postures plus ou moins acrobatiques pour se terminer par de la relaxation. Chaque posture est effectuée dans un but précis.

Le nom de cette discipline signifie que nous sommes composés de huit parties comme peut l’être un arbre. Les racines, Yama, sont les principes de vie en société. Le tronc, Niyama, représente le corps. Les branches, Asana, sont les postures. Les feuilles, Pranayama, sont la respiration. L’écorce, Pratyahara, est le retrait des sens. La sève, Dharana, est la concentration. La fleur, Dhyana, représente l’état de méditation. Et enfin le fruit, Samadhi, est l’état que l’on souhaite atteindre en pratiquant toute forme de yoga.

Ce yoga dynamique est particulièrement adapté aux personnes ayant une mentalité portée sur l’effort et l’action. Les points importants qui font la spécificité de cette méthode sont :

le Vyniasa ou la synchronisation de la respiration et du mouvement ;
le travail sur la respiration dite « Ujjai », permettant une gestion optimale de l’énergie et une élimination importante des toxines corporelles ;
les séries de postures organisées sur une échelle de difficulté croissante : debout, assis, allongé, inversé, en flexion, en extension et en torsion.

L’ashtanga comprend trois séries principales de postures. La première appelée « yogachikitsa » aligne, assouplit et nettoie en profondeur le corps en permettant l’ouverture du bassin. La deuxième appelée « nadi shodana » est essentiellement basée sur l’ouverture de la colonne, permettant ainsi un bon nettoyage du système nerveux. Quant au « sthira bhaga », la troisième, elle se base sur l’équilibre et la souplesse. Cette dernière allie la force et la grâce du mouvement.

Les bienfaits de l’ashtanga

L’ashtanga permet de gagner en énergie positive et en sérénité. Cette discipline demande beaucoup de concentration. De ce fait, pendant une séance, impossible de penser à autre chose. Le mental s’apaise et on se reconnecte à son corps. On peut constater une disparition des tensions et du stress qui nous ont affecté auparavant.

Cette pratique est une source d’énergie. Elle est idéale pour retrouver un corps souple et tonique. En effet, l’excès de sédentarité épuise le corps et en le remettant en mouvement, notre corps retrouve toute sa vitalité. Une pratique régulière permet d’affiner et de remodeler la silhouette. On oublie également ses problèmes de dos grâce à l’ashtanga. Les muscles que l’on a l’habitude de négliger comme ceux du dos sont très sollicités. Les bénéfices sont immédiats, la fatigue oubliée et le corps tonifié !

lundi 12 janvier 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages