L’auriculothérapie ou acupuncture auriculaire

C’est dans les années 1950 que l’auriculothérapie, encore appelée acupuncture auriculaire a été mise au point par un médecin généraliste de Lyon, le Dr Paul Nogier.

C’est une technique de médecine non conventionnelle qui constitue à la fois un diagnostic et une thérapie. L’auriculothérapie utilise le pavillon de l’oreille pour agir sur les organes du corps. Elle se base donc sur le postulat d’une correspondance entre l’oreille externe et ces organes que l’on peut ainsi soigner en piquant ou stimulant des points réflexes du pavillon auriculaire.

Cette méthode part de l’hypothèse de l’existence de la somatotopie neuro-anatomique. De même que le corps humain dans sa totalité se retrouve dans la main ou dans le pied avec la réflexologie ou dans l’iris des yeux en iridologie, dans l’auriculothérapie, c’est dans l’oreille que le corps se reflète. L’oreille humaine rappelle en effet par sa forme celui d’un fœtus en position renversée.

C’est à partir de là que le Dr Nogier a établi une topographie dans l’oreille des divers organes du corps humain représentés dans le pavillon auriculaire.

Selon ce médecin lyonnais, la maladie ou l’atteinte d’un organe se manifesterait sur l’oreille par la survenue de parties douloureuses lorsqu’on les presse, et de perturbations de la résistance électrique à la surface que des appareils spécifiques peuvent détecter.

L’oreille constitue ainsi un indicateur de bonne santé qui permet l’observation et la détection du dérèglement de certains organes, ainsi qu’une commande permettant de traiter des points précis pour guérir ces organes. Le rôle ainsi que l’efficacité de l’auriculothérapie peut être expliquée par la richesse de l’innervation et la vascularisation de l’oreille.

L’OMS (Organisation Mondiale de la santé reconnaît cette méthode depuis 1987. Elle a fait l’objet d’une confirmation et d’une standardisation depuis 1990. Les médecins ainsi que les chirurgiens dentistes sont essentiellement ceux qui la pratiquent dans l’Hexagone. Elle ne remplace en aucun cas les techniques traditionnelles de diagnostic et comprend comme toute méthode des indications comme des contre-indications. Le traitement peut se faire avec des aiguilles d’acupuncture ou de mini-aiguilles semi-permanentes par piqûre, avec une pointe mousse en massage, avec des microcourants, ou avec un soft laser.

L’auriculothérapie s’utilise également pour des douleurs plus chroniques, en complément des traitements classiques, pour remplacer des anti-inflammatoires ou des antalgiques surtout si ces derniers sont contre-indiqués, en remplacement des thérapies traditionnelles dans un but économique,… Elle est encore indiquée pour les séquelles douloureuses comme le zona, les maladies dégénératives, etc. ; les intoxications tabagiques ou alcooliques, les problèmes psycho-affectifs et enfin les dystonies et dysfonctions neurovégétatives qui se traitent mieux aussi par auriculomédecine.

L’auriculothérapie est contre-indiquée pendant la grossesse, aux personnes très âgées, aux sujets traités par anti-coagulant et chaque fois que la logique médicale l’interdit.

vendredi 10 juillet 2009 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages