Baby blues : faut-il s’en inquiéter ?

La naissance de votre bébé est un évènement heureux, et pourtant, vous ne semblez pas si heureuse que cela : vous avez des sauts d’humeur et vous vous sentez perdue. Ne vous inquiétez pas, qualifié de « baby blues », ce phénomène qui vous confère ces sensations bizarres est juste de passage

La naissance de votre bébé est un évènement heureux, et pourtant, vous ne semblez pas si heureuse que cela : vous avez des sauts d’humeur et vous vous sentez perdue. Ne vous inquiétez pas, qualifié de « baby blues », ce phénomène qui vous confère ces sensations bizarres est juste de passage

Qu’est-ce que le baby blues ?

Le baby blues se traduit par une sensation de mal être qui survient 3 à 10 jours après l’accouchement. Il s’agit d’un phénomène plutôt courant, puisque près de 80% des jeunes mères sont concernées, celles qui accouchent de leur première enfant sont les plus touchées. D’une manière générale, le baby blues ne dure que quelques jours, voire quelques heures seulement. Toutefois, si les symptômes persistent au-delà de 15 jours, il faut impérativement consulter un médecin au risque d’être sujette à une déprime post natale.

Quels sont les signes d’un baby blues ?

La manifestation du baby blues peut varier d’une maman à une autre, citons les symptômes les plus courants :

- Sensation de fatigue fréquente

- Sauts d’humeur

- Pleurs inexpliqués

- Nonchalance, manque d’intérêt pour la vie

- Baisse de libido

- Perte du contrôle de l’émotion

Pourquoi fait-on du baby blues ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du baby blues. Tout d’abord, il y a l’appréhension de l’avenir. En passant de sont statut de jeune femme à mère, la nouvelle maman se voit attribuer de nouvelles responsabilités : celles de s’occuper de ce petit être qu’elle vient de mettre au monde. Face à ce changement, la femme peut se sentir déboussolée mais elle ne tardera pas à se remettre les idées en place, une fois sortie du baby blues. Ajoutant à cela le changement de statut social : si elle a été habituée à être le centre de l’attention pendant 9 mois, elle se voit brusquement délaissée au profit de son bébé car tout le monde tombe sous le charme du nouveau né.

Ensuite, les modifications hormonales influent également sur les émotions de la femme. Si le taux de progestérone a été particulièrement élevé au cours des 9 mois de grossesse, il chute brusquement à l’accouchement, du coup, c’est tout l’organisme de la femme qui est affecté.

Enfin, les changements physiques qui s’opèrent chez la jeune maman peuvent aussi expliquer son mal être passager : les seins qui font mal, les rondeurs qui s’accumulent par ci et par là, les cheveux gras….Face à cela, elle perd de l’assurance et son estime de soi est au plus bas, c’est l’une des raisons pour lesquelles elle panique.

Comment remédier au baby blues ?

La discussion peut efficacement amorcer ce problème. En effet, en faisant part de ses sensations à ses proches ou au personnel de la maternité, la jeune mère arrivera vite à évacuer son mal être et se sentira rassurée. Comme nous le disions plus haut, le baby blues est un phénomène naturel qui touche une grande majorité de jeunes mères. En principe, il devrait passer au bout de quelques jours mais vous pouvez voir un médecin, le cas échéant.

jeudi 22 janvier 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages