Bronzer dans une cabine UV ou au soleil : le duel

Les nouveaux critères de beauté imposent non seulement un corps mince, mais aussi un bronzage exemplaire en été. Ce qui explique en grande partie le succès des cabines UV qui promettent un bronzage nickel sans s’exposer au soleil. Cette solution de facilité n’est pourtant pas sans danger.

Les cabines UV favorisent aussi les maladies et cancers de la peau

On conseille toujours de ne pas s’exposer au soleil entre midi et 15 heures, période à laquelle le rayonnement solaire est particulièrement dangereux pour la peau. En effet, s’exposer au soleil sans précaution ni protection peut favoriser les mélanomes, un phénomène aujourd’hui inquiétant et qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Contrairement à ce que l’on peut croire, on n’est pas à l’abri d’un éventuel cancer de la peau en choisissant de bronzer dans une cabine UV. En effet, le rayonnement artificiel qui colore la peau dans ces cabines est tout aussi cancérogène.

Avec plus de 15 000 cabines de bronzage en France, nous sommes de plus en plus nombreux à être tentés d’y entrer dans le but d’avoir un hâle sublime en été, avant de parader sur la plage. Il faut néanmoins savoir que bronzer en cabine comme au soleil n’est pas sans danger, d’autant plus qu’en cabine, on ne se tartine pas de crème solaire comme on le ferait à la piscine ou à la plage. Alors, même si ces nouveaux temples de la beauté promettent du soleil et un teint hâlé toute l’année, il ne faut pas en abuser.

Bronzer, oui, mais en toute sécurité

Le nombre de cas de mélanomes ne cesse de croître chaque année, que l’on choisisse de bronzer en cabine ou au soleil. Le problème dans les cabines UV ? Les rayons ultraviolets projetés sont souvent plus puissants que les rayons solaires. De ce fait, bronzer en cabine pendant une quinzaine de minutes produit le même résultat qu’une exposition au soleil pendant près de deux ou trois heures.

En cabine, les UVA pénètrent la peau et favorisent l’apparition des mélanomes. Pour limiter le risque de cancer de la peau, il est préférable d’investir les cabines UV rarement, moins de 10 séances par an. Les peaux blanches, elles, privilégieront une exposition au soleil, toujours avec une protection adéquate (spray, crème ou huile solaires) et à des heures raisonnables, notamment en évitant le soleil brûlant entre midi et 15 heures.

mercredi 6 juin 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages