Le cancer de l’utérus : ce qu’il faut savoir

Le cancer de l’utérus est une maladie que nous redoutons toutes. Cependant, le risque de le contracter est plus élevé chez certaines femmes que d’autres. Apprenez à identifiez ses symptômes et à réagir au plus vite.

Le cancer de l’utérus : comment se manifeste-t-il ?

Le cancer de l’utérus peut concerner le col ou l’endomètre. Outre le facteur héréditaire, certaines femmes ont aussi plus de chance d’en être victime. Il s’agit notamment des fumeuses, des femmes souffrant d’obésité, d’hypertension,, de diabète et des personnes ménopausées. Une exposition prolongée aux œstrogènes est un facteur qui ne fait qu’accroître le risque de cancer de l’utérus : menstruations précoces, absence de grossesse, ménopause tardive.

Le premier signe qui alerte est souvent le saignement anormal de l’utérus. Chez une femme pré-ménopausée, le saignement est anormal lorsqu’il survient en dehors de la période menstruelle, tandis que chez une femme ménopausée, tout saignement est anormal quelque soit le moment. Les pertes vaginales anormales doivent également faire l’objet de consultation. Un examen des cellules utérines permet donc d’être fixée.

Comment prévenir et traiter le cancer de l’utérus ?

Plus le cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont considérables. Mais cela n’est pas aisé car les symptômes n’apparaissent qu’à un stade avancé de la maladie. D’où l’importance de réaliser régulièrement un frottis vaginal afin de détecter l’éventuelle présence du papillomavirus, responsable du cancer du col utérin. Le cancer de l’endomètre est plus difficile à détecter.

Arrêter de fumer est fortement recommandé chez les fumeuses car leurs muqueuses utérines sont plus favorables à l’installation de substances cancérigènes. A un stade assez avancé, l’ablation de l’utérus et des ovaires est un traitement qui s’avère efficace. La radiothérapie est également une option permettant d’irradier la tumeur quand celle-ci ne cesse de gagner du terrain.

Le traitement hormonal est une solution « douce » qui convient uniquement aux femmes atteintes de cancer de l’endomètre. En effet, l’administration des gestagènes (hormones de la grossesse) permet d’inhiber l’action des œstrogènes favorisant ce cancer. En premier recours, le médecin peut aussi prescrire des médicaments : Cisplatine Teva, Farlutal, Gardasil, Cisplatyl, Depo-prodasone.

mercredi 25 février 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages