Colère des enfants, comment réagir ?

Lorsque le sentiment de colère atteint l’enfant, il l’exprime parfois de manière violente. Comment réagir face à une telle situation ?

Le face à face

Chez les enfants, la colère est souvent liée au caprice. En effet, la plupart du temps, elle se manifeste à la suite du refus de sa requête. On pourrait lui expliquer les raisons du refus, il n’écoutera pas, se mettra à hurler, à s’étaler par terre ou à lancer des objets. Pour faire face à la colère des enfants, il faut tout d’abord rester calme et ne pas le suivre dans son hurlement. Par conséquent, il ne faut pas crier plus fort que lui, et encore moins le menacer de la main. Il risque de prendre exemple sur cette réaction et en faire de même plus tard et ailleurs.

Il faut lui parler doucement et posément. Le fait de parler à voix basse lui contraindra à écouter ce que vous avez à dire, ne serait-ce que par curiosité. Par la suite, il faut lui parler fermement, les yeux dans les yeux, pour qu’il comprenne qu’il doit arrêter et pourquoi il doit arrêter. Vous lui expliquerez alors qu’il n’y a pas besoin de hurler et lui apprendrez un autre moyen d’exprimer sa colère. Durant cet entretien, veillez à ce qu’il vous écoute. Pour en être sûr, il devra vous regarder dans les yeux puis répéter vos instructions. Il se peut que vous ayez à refaire cette technique plusieurs fois avant que ses crises de colère ne cessent complètement.

Les moyens d’expressions de la colère

L’enfant devrait comprendre que la colère n’est pas une solution pour obtenir ce qu’il veut et que par ce moyen, vous ne cèderez pas à ces caprices. Dans la mesure où le sentiment de colère est un sentiment normal à son âge, il n’est pas nécessaire de lui interdire d’être en colère. Il faudra lui proposer des alternatives pour l’exprimer. Par exemple, s’il est encore tout petit, préparez des cartes de différentes expressions du visage qu’il pourra vous présenter pour vous expliquer ce qu’il ressent. Vous enchaînerez alors avec une discussion dans le but de trouver une solution au problème.

S’il est un peu plus grand, vous pourrez lui demander de s’exprimer par des dessins ou des mots. Le principe réside dans le fait de le calmer. De cette manière, il se concentrera sur ses dessins au lieu d’agir sous l’effet de l’impulsion. Si avec le temps, les manifestations de la colère ne se dissipent pas, n’hésitez pas à le punir, moment durant lequel vous lui demanderez de réfléchir à son comportement. Cependant, s’il a compris le message que vous lui avez transmis, veillez à le récompenser pour sa sagesse, ce qui le motivera à vous écouter et à vous obéir, même dans d’autres circonstances.

lundi 2 avril 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages