Comment aider un enfant dyslexique ?

La dyslexie est un trouble du langage que beaucoup ne connaissent pas réellement. De plus, il semblerait que le diagnostic tombe tardivement dans la plupart des cas. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la dyslexie.

La dyslexie : une maladie ?

La dyslexie n’est pas une maladie, mais un trouble spécifique du développement du langage qui se traduit par une difficulté pour le sujet à apprendre à lire et à acquérir de l’automatisme. Cependant, cela n’a rien de psychologique. Une personne naît dyslexique suite à un trouble du développement des structures cérébrales. La dyslexie est d’origine neurologique.

Comment se présente-t-elle ?

D’une manière générale, la dyslexie est décelée lorsque le sujet est confronté à une difficulté à transcrire ce qu’il entend. Il n’existe pas à proprement parler de symptômes spécifiques à la dyslexie. Cependant, certains signes peuvent d’ores et déjà laisser suspecter un cas de dyslexie. Il s’agit en l’occurrence d’un retard constaté dans le langage oral, de difficultés à mémoriser, d’une lenteur caractérisée, d’un état de fatigue injustifié, d’une maladresse dans le comportement ou d’un désintéressement à l’apprentissage dès les petites classes.

Comment aider un enfant dyslexique ?

Il convient dans un premier temps de préciser que la dyslexie ne se soigne pas puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie. Par contre, elle peut se compenser de manière à réduire considérablement les troubles grâce à des séances de rééducation. Le dyslexique doit donc apprendre non seulement à gérer sa fatigue, mais également à contourner ses difficultés.

Pour aider un enfant dyslexique, parents, professionnels de la rééducation et pédagogues ont un rôle très important à jouer. Les parents doivent avant toute chose reconnaître et accepter la dyslexie de leur enfant pour pouvoir engager des actions positives. Faites-lui faire des exercices de répétition, de lecture lente (assurez-vous qu’il comprenne ce qu’il lit), aidez-le à mémoriser l’écriture des chiffres et des lettres, car il peut parfois écrire à l’envers. Évitez surtout de le gronder ou de le faire lire à voix haute devant d’autres personnes, cela pourrait le vexer.

Pour l’équipe pédagogique, il est recommandé de requérir de l’enfant dyslexique un travail réduit mais bien fait, de l’encourager à l’expression écrite, de s’assurer que l’enfant ait bien compris toutes les consignes et surtout de répéter, de réexpliquer et de récapituler.

vendredi 8 août 2014 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages