Les complements alimentaires

La phytothérapie, les compéments alimentaires. Nous vivons dans un monde pollué, nous avons besoin de compléter notre alimentations avec des huiles de poissons ou de plantes.

Parce qu’on est dans un monde très pollué, parce qu’on a une vie pas très saine, parce qu’on fume, on va être obligé de compléter cette alimentation issue de la phytothérapie, issue des plantes, huiles de plantes, ou issues de produits animaux comme par exemple les huiles de saumon, et ces compléments vont aider notre corps à mieux fonctionner. Et il va y avoir des propriétés au niveau thérapeutique, en particulier les omégas 3, issus des huiles de saumon et des poissons des mers froides. Ces omégas 3 vont avoir une action qui va fluidifier le sang et ça va s’opposer à une maladie qui est la première cause de mortalité naturelle, parce qu’il a une autre cause de mortalité qui n’est pas naturelle, qui est la première aux Etats-Unis, ce sont les traitements médicaux, donc la deuxième cause, c’est l’artériosclérose, qui fait que les artères vont durcir, et que le sang va devenir plus épais, qu’il va y avoir des caillots qui provoquent des accidents vasculaires. Ces huiles de saumon consommées tous les jours à partir de l’âge de 50 ans, vont empêcher cette malade.

La pollution, c’est surtout les métaux lourds qui sont dans l’environnement, le plomb, le mercure, le cadmium, et ces métaux lourds vont neutraliser, en chimie on dit chélater, ce sont des chélateurs d’oligo-éléments et de vitamines. Les pouvoirs publics, l’OMS, a fait une liste des vitamines et oligo-éléments, et ils ont déterminé les quantités recommandées chaque jour, ce que l’on appelle les AQR, et ces AQR serait ce qu’il faut pour quelqu’un qui vivrait dans un paradis terrestre, c’est-à-dire quelqu’un qui n’aurait aucune pollution extérieure. Quand on pense que dans ces AQR on recommande 60 mg par jour de vitamines C, on s’aperçoit que c’est nettement insuffisant, ces 60mg sont dilapidés de suite, ne serait-ce que par les pollutions électromagnétiques que nous subissons tous les jours. Donc il va falloir augmenter cette quantité. L’idéal est de le faire par quelqu’un qui connaît ça, mais on peut aussi faire de l’automédication sans danger, tant que l’on ne passe pas 3 à 4 fois les doses recommandées. Il n’y a pas trop de risques d’effets secondaires.

Est-ce que les compléments alimentaires doivent être bio ?

C’est le poids des aliments qui va faire que si on mange beaucoup de fruits et légumes, il va falloir manger bio. Par contre, pour les compléments alimentaires, si on consomme par jour 4 g de compléments alimentaires, qu’ils soient bio ou pas n’a aucune importance car la quantité ingérée va être infime. Donc il faut faire un rapport entre la différence de prix qu’il y a dans les compléments alimentaires bios et ceux qui ne le sont pas. S’il y a une différence qui est minime, il vaut mieux aller vers le bio, par contre si la différence est importante, on ne va pas pouvoir consommer facilement ces compléments alimentaires, et les personnes les plus défavorisées ne pourront pas en consommer. Il faut savoir que les distributeurs de compléments alimentaires jouent sur le côté commercial, et il faut faire bien attention aux concentrations des produits. Par exemple : le silicium organique est distribué par de nombreuses sociétés, et il faut savoir que le silicium organique est dissoluble dans l’eau. Le plus souvent, la concentration est de 2 pour 1000. 2 parties de silicium dans 1000 parties d’eau, nous avons un liquide très clair et limpide, plus on va concentrer le silicium dans ce liquide, plus on a de risque d’avoir une précipitation et le liquide va devenir opaque. La concentration maximum est de 7 pour 1000. Si on passe au-dessus, on est sur d’avoir quelque chose de très opaque. Donc un commerçant peut très bien prendre du 7 pour 1000 le diluer dans 3 litre et demi d’eau et faire 3 fois plus et demi de produit. Il faut toujours être à l’affût, et savoir que si par exemple vous achetez 3 litres de silicium organique à tel prix, c’est peut-être l’équivalent d’un demi-litre d’un autre produit.

Il est indispensable, dans le monde où nous vivons, de consommer tous les jours des compléments alimentaires, que ce soit des enfants, des adultes ou des personnes âgées, qui vont faire des carences. Et ces personnes âgées doivent consommer tous les jours, si prossible, un supplément protéines.

Le sport

Le sport est très important, en particulier chez les personnes de plus de 50 ans, et il faut savoir que le diabète de type 2, qui est le diabète de l’age adulte, va se guérir si la personne deux fois 1 heure et demi de sport par semaine. Il faut transpirer deux fois une heure, et on s’aperçoit que le diabète chute complètement quand le poids disparaît. Il faut donc surveiller son poids.

Alimentation

Ensuite, au niveau alimentation, les conseils sont de consommer un maximum de fruits et de légumes, un maximum ça veut dire qu’il a une question de poids, et plus il y a une question de poids, plus il y a une question de pesticides, d’engrais et de résidus chimiques. Donc si on veut ne pas trop en absorber, on va être obligé de prendre des aliments issus d’agriculture biologique. Les compléments alimentaires, ça veut dire qu’on prend des compléments à une alimentation qui a changé. Ca ne sert à rien de prendre des compléments alimentaires si on s’alimente n’importe comment, si on mange de la charcuterie tous les jours, etc… en ce qui concerne de la viande, si on mange de la viande cuite, les molécules de graisse sont transformées, c’est dangereux. Par contre on peut consommer de la viande la plus crue possible, on peut en consommer plusieurs fois par semaine si on veut.

Il faut consommer aussi du poisson. Pour le poisson, il y a aussi une polémique… est-ce qu’on prend du poisson d’élevage, ou est-ce qu’on prend du poisson naturel sauvage. Si on réfléchit bien, le poisson sauvage met plus longtemps à grossir, donc il va plus concentrer des métaux lourds qu’un poisson d’élevage, et d’ici quelques années, il n’y aura plus du tout de poissons sauvages, puisque les mers se réchauffent et deviennent plus ou moins désertes. C’est une question de bon sens et de réflexion.

Les produits laitiers

Il y a la dioxine, même du lait bio doit certainement concentrer des produits qui sont dans l’air et dans l’herbe. Une vache consomme beaucoup d’herbe… Le lait n’est pas destiné à un adulte, le lait est très riche, tellement riche, qu’il sert de matériaux de construction. Pour un fœtus mammifère : il n’est pas encore fini, il sort du ventre de sa mère, il faut le construire, il va grossir. Un litre de lait fait grossir de 30 gramme chaque jour. C’est parce que le lait contient 50 gramme de sucre, qu’on appelle le lactose, contient également 40 grammes de beurre, des protéines, très peu de vitamines, des produits chimiques (métaux lourds, etc…).

Quand on a une directive de croissance verticale, ça veut dire que l’organisme est fait pour grandir. On grandit jusqu’à l’age de 15 - 16 ans, on va construire sa maison de briques, (la croissance) ces briques qu’on peut prendre vont s’empiler les unes sur les autres. Ce sont des briques bien pleines (beurre, etc…), à partir d’un certain moment, lorsque la directive de croissance verticale va s’arrêter, on ne pourra plus grandir, où va-t-on mettre ces briques ? En largeur, certes, mais d’abord on va essayer de continuer à les mettre en hauteur. (Les produits laitiers, en particulier le lait, c’est la première cause des maux de tête) donc, on ne va plus pouvoir les mettre en hauteur, ça va faire mal (à la tête) donc on va les mettre en largeur. Mais rentrer ces briques dans une maison qui est finie, il va bien falloir faire quelque chose, et c’est là que va intervenir le broyeur de briques, c’est-à-dire le foie.

Le foie va broyer ces briques pour éliminer les produits qui sont inutiles. Des gens peuvent avoir des problèmes que l’on pense liés à l’alcool, alors que ça peut être le lait le coupable… Le foie étant obligé de faire ce travail supplémentaire, il ne va plus s’occuper d’autres choses importantes comme par exemple la défense immunitaire. Et on s’aperçoit que les buveurs de lait ont des problèmes ORL à répétition, qu’ils ont de l’acné, une peau malsaine, etc… la première chose à faire, c’est supprimer les produits laitiers, mais les produits laitiers sont distribués par les grandes coopératives, regroupés dans de grands groupes… et donc on ne peut pas lutter contre la pub qui font. C’est le même problème pour l’aspartame d’ailleurs. L’aspartame, n’était pas dangereux, y’en avait partout, et maintenant les publicités commencent à vanter les yaourts sans aspartame. Donc si on précise « sans aspartame », c’est bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

C’est pareil pour les produits laitiers, mais il va falloir le temps pour que cette idée se développe… Il y a des livres qui ont été écrits, et Internet va être un moyen pour les gens, d’aller voir, comprendre ce qu’il se passe (d’où l’intérêt de cet article par exemple), car les idées que nous avons, en médecine alternatives, sont difficiles à faire passer dans la mesure où nous sommes contrés par des gros systèmes qui ont tous les moyens de faire ce qu’ils veulent. Ils ont la pub, la télé, alors que nous nous sommes tous petits…

vidéo compléments alimentaire, hygiène de vie, alimentation

Voir la vidéo de l’interview du Dr Jean Francois Comet

vendredi 15 juin 2007 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages