Crise de spasmophilie - traitements et symptômes

Les crises de spasmophilie peuvent rendre la vie infernale. Reconnaître ses symptômes, ses manifestations et surtout comment la traiter... autant d’informations nécessaire qui peuvent nous servir.

La spasmophilie, c’est quoi exactement ?

Dans un premier temps, il faut savoir que la spasmophilie n’est pas une maladie. Il s’agit en fait, d’un ensemble de symptômes relatifs à un état dépressif et anxieux. Une personne souffrant de spasmophilie est très sensible physiquement et moralement. Ainsi d’après une définition communément admise, la spasmophilie est considérée comme un syndrome. Elle est associée à une réaction de peur et les attaques de panique surviennent vraiment en réponse à l’environnement. Ce syndrome est surtout fréquent chez les femmes et ses manifestations sont aussi connues sous le nom de « crise de tétanie ».Toutefois, il est important de le diagnostiquer car il peut réellement rendre la vie insupportable. Des manifestations incontrôlées peuvent surgir et peuvent d’ailleurs entraîner des troubles relativement graves.

Les symptômes du syndrome

Les symptômes de la spasmophilie sont variés et très nombreux. Cette forme d’hyperexcitabilité neuromusculaire se présente le plus fréquemment sous différentes formes de malaise par exemple : des palpitations, des douleurs thoraciques ou abdominales, la sensation d’une boule qui monte et qui descend dans la gorge ou des troubles digestifs... Il est possible aussi que ce syndrome se manifeste sous forme de signes musculaires. Il peut en effet arriver des douleurs musculaires cervicales, dorsales ou lombaires. Des fourmillements et des contractions involontaires des muscles peuvent également surgir. Il peut également arriver une asthénie physique ou intellectuelle sans cause apparente avec par exemple, une sensation de « jambes coupées » ou de « tête vide »... Dans tous les cas, la crise ne dure que quelques minutes, toutefois, elles sont susceptibles de rendre la vie infernale.

Comment traiter la spasmophilie ?

Il faut d’abord remarquer que le fait d’apprendre à maîtriser sa respiration et lutter contre le stress sont les priorités de traitement de la spasmophilie. Parmi les techniques, figure la relaxation qui est un excellent moyen pour permettre de contrôler sa respiration, ainsi qu’à mieux gérer les crises. Par ailleurs, le yoga aussi permet l’harmonie du corps, du mental et de l’esprit. C’est une bonne façon d’évacuer les tensions et l’angoisse et aide à se détendre. Les massages sont aussi un traitement très privilégié pour calmer les crises de spasmophilie. En effet, la pratique de massages permet réellement de détendre les muscles et son corps. Ils apportent ainsi du calme et de la sérénité intérieure. Si vous souffrez de ce syndrome, pensez à pratiquer une activité physique, elle vous aidera à vous sentir plus léger, car elle diminuera l’anxiété et le stress. Enfin, si les crises sont trop fréquentes et perturbent alors la vie quotidienne, si aucune méthode n’a réussit à calmer les crises de tétanie, pensez à consulter un psy et recourir à l’hypnose. Des aides qui peuvent s’avérer vraiment bénéfique.

jeudi 2 septembre 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages