Les différentes familles de cosmétiques et leur circuit de distribution.

Il existe des familles de produits pour chaque fonction (produits nettoyants,
parfums et déodorants, produits pour le maquillage…) et pour chaque utilisation
(produits pour le visage, pour les cheveux, pour l’hygiène bucco-dentaire…),
voire par catégories d’utilisateurs (produits spécifiques pour jeunes
enfants, pour femmes…).

Il existe des familles de produits pour chaque fonction (produits nettoyants,
parfums et déodorants, produits pour le maquillage…) et pour chaque utilisation
(produits pour le visage, pour les cheveux, pour l’hygiène bucco-dentaire…),
voire par catégories d’utilisateurs (produits spécifiques pour jeunes
enfants, pour femmes…).

Au sein de chacune de ces familles, il y a toutefois des produits qui, par leurs
caractéristiques et leur composition,
ressemblent à des produits d’autres
familles (ex : un shampooing, un bain
moussant pour des bébés). Dans certains
cas, la distinction n’est pas due à
la fonction et à la composition des
produits, mais à des positionnements
marketing qui utilisent le créneau de
la spécificité (psychologiquement efficace)
pour gagner les consommateurs
les plus exigeants, ou ayant un fort
pouvoir d’achat (apparition récente
par exemple de produits qui se positionnent
pour les seniors).

Enfin, les industriels jouent sur la différenciation
qui accompagne les
réseaux de vente et par conséquent
sur le facteur prix. Les produits vendus en parfumerie véhiculent l’image du
luxe, du rêve, du haut de gamme. Les produits vendus en pharmacie (et maintenant
de plus en plus en parapharmacie) sont généralement à un prix
moyen/haut de gamme, leur image étant liée à la recherche pharmaceutique et
scientifique. Ils passent pour être de meilleure qualité, parce que les produits
distribués en pharmacie ont été les premiers à revendiquer des propriétés
intéressantes telles que « hypoallergéniques » ou « non comédogènes ». Les produits
vendus dans les herboristeries sont prisés pour leurs caractéristiques
naturelles car leur composition renferme des herbes et extraits à base de
plantes, un créneau porteur, mais souvent les ingrédients chimiques associés ne
sont pas mentionnés. Quant aux produits vendus dans la grande distribution,
grâce à leur prix modéré, ils touchent un très large public, généralement moins
exigeant et moins élitiste.

De nombreuses années d’essais comparatifs démontrent que les qualités des
produits cosmétiques sont loin d’être liées au circuit de distribution ou au prix.

mardi 14 octobre 2008 , par silvia

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages