Le drainage lymphatique manuel

Le système lymphatique permet le transport des lipides dans tout l’organisme, des graisses alimentaires, aide à éliminer les déchets, et intervient dans le système de défense de l’organisme en diffusant les fameux globules blancs qui aident à lutter contre les germes.

Le drainage lymphatique manuel ne devrait être pratiqué que par des masseurs kinésithérapeutes confirmés.

Le drainage lymphatique manuel favorise la circulation dite de retour. Le drainage lymphatique est particulièrement conseillé aux problèmes d’insuffisance veineuse, varices... C’est une stimulation de la circulation lymphatique.

Qu’est-ce que le système lymphatique ?

Le réseau lymphatique se compose d’un ensemble fonctionnel de vaisseaux lymphatiques, de MALT, de moelle osseuse, de ganglions lymphatiques et quelques organes comme le thymus, la rate, qui agissent sur le renouvellement de la lymphe et sa circulation à travers le corps. Les tissus concernés font partie du tissu lymphoide sauf pour la moelle osseuse.

Le système lymphatique permet le transport des lipides dans tout l’organisme, des graisses alimentaires, aide à éliminer les déchets, et intervient dans le système de défense de l’organisme en diffusant les fameux globules blancs qui aident à lutter contre les germes. Un circuit complet à travers les ganglions lymphatiques prend environ 24 heures et ne circule que dans une seule direction.

Le drainage lymphatique contre la cellulite

On peut effectuer un drainage lymphatique uniquement sur les jambes et les fesses afin de lutter contre la cellulite mais il est préférable de travailler sur l’ensemble du corps pour solliciter l’ensemble du réseau lymphatique.

Comment se déroule un drainage lymphatique ?

Une séance efficace devrait durer au moins une heure.

Le drainage lymphatique consiste à exercer de petites dépressions avec les mains le long du réseau lymphatique. Cela ressemble à un massage très doux avec des pressions répétitives sur les zones lymphatiques. Ce massage soulage les sensations de gonflement et de lourdeur par la lymphe qui s’accumule dans les tissus et qui est renvoyée vers le coeur et les veines.

Comment réaliser un massage lymphatique :

- Premièrement : garder votre pression légère, elle doit être juste assez pour faire bouger la peau, de 28 à 113 grammes environ. Une pression trop forte ou trop lourde ferme la circulation lymphatique et empêche le fluide d’entrer dans les vaisseaux. Ne glissez pas sur la peau mais poussez la peau dans la direction des nœuds lymphatiques.

- Deuxièmement : Quand vous poussez la peau vers la direction voulue, elle doit être capable de revenir elle-même vers sa place originelle. Vos doigts peuvent revenir avec la peau vers le point de départ, mais doivent activement diriger la peau vers le nœud lymphatique désiré. Par exemple sur cette vidéo, regardez la peau se mouvoir vers le nœud lymphatique du cou. A cause de ses qualités élastiques, la peau va retourner d’elle-même à sa place d’origine. De ce fait les mouvements d’étirement qui poussent la peau vers telle ou telle direction peuvent être répétés.

- Troisièmement : les mouvements du massage drainant lymphatique ont un certain rythme : ils sont répétitifs. Cinq, à sept fois sur un seul endroit. Regardez cet exemple de cercles stationnaires fait sur le haut du bras. Remarquez que les doigts sont posés à plats et bougent d’une manière que nous appelons « cercles stationnaires ». Il y a juste assez de pression pour créer une extension et pousser les tissus superficiels vers les nœuds lymphatiques du haut du bras. Les doigts dirigent la peau tandis qu’elle retourne à sa place d’origine. Maintenant répétez de façon rythmique cinq fois le mouvement.

Dans la technique appelée « la technique de pompe » les doigts et les pouces sont vers le bas et poussent ensemble la peau vers les nœuds lymphatiques. Dans ce cas là, dans le dos, le fluide lymphatique est poussé vers le noeud dans l’aisselle. Après l’étirement, la main laisse la peau revenir à sa place et se dirige vers un autre emplacement. Dans la technique de « scoop », les pouces sont vers le haut. Le poignet et la main bougent ensemble en faisant une légère pression sur la peau pour la diriger vers le sens du fluide lymphatique. Ici, la technique de « scoop » est réalisée sur les mollets. Le fluide lymphatique est dirigé vers les nœuds lymphatiques derrière le genou. Ces techniques là et d’autres de massages lymphatiques réalisées dans une séquence spécifique, amélioreront le flux lymphatique et sont utilisées pour améliorer la santé et traiter des éléments spécifiques. Le genre de massage que nous allons étudier par la suite est la réflexologie. Nous irons directement dans la partie pieds et points de pression.

Histoire du drainage lymphatique

Le drainage lymphatique remonte à plus de 3000 ans, découvert par les Egyptiens. Estrid et Emil Vodder découvrent en 1932, que le fait de caresser un visage en diminue les oedèmes. Ils développent alors 4 méthodes de base de drainage lymphatique.

Ensuite, le professeur Foldi se penche sur la lymphologie en 1956 et élabore une technique en 1981. Le réseau lymphatique fut mis en évidence par le professeur Kubik, qui eut l’idée d’injecter un colorant bleu afin d’en suivre le parcours dans le corps.

jeudi 5 mars 2009 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages