Comment ne pas stresser les enfants ?

Face à nos diverses contraintes et à nos propres stress, on ne se rend pas toujours compte à quel nous transmettons cela à nos enfants. Ne négligeons pas ce point et voyons comment faire pour l’éviter.

Comment arrive-t-on à stresser nos enfants ?

Bien entendu, ce n’est pas intentionnel. Cela agit souvent comme une spirale, une mauvaise organisation initiale qui nous empêche d’être vraiment avec nos enfants. Nous nous limitons alors aux week-ends, parce qu’en semaine, le programme est trop chargé et le temps semble toujours manquer. En réalité, on en arrive à stresser nos enfants parce que nous ne nous donnons pas le temps de nous relaxer nous-mêmes.

Par ailleurs, nous transmettons notre stress à nos enfants sans nous en rendre compte. En effet, à force de courir un peu partout, de ne jamais nous arrêter et de nous plaindre constamment du manque de temps et du retard, ce n’est pas vraiment le bon exemple que l’on montre. Tout naturellement, les enfants sont exposés au stress, et finiront par les considérer comme un mode de vie. Pour leur jeune âge, ils subissent alors trop de pression et pas assez de moments de détente, ce qui peut nuire à leur bon épanouissement.

Comment ne pas stresser nos enfants ?

Pour relaxer nos enfants, commençons par nous organiser. Cela nous permettra de consacrer plus de temps pour eux, avec eux. Ainsi, il faut inclure les moments importants de leur journée tels que le réveil et le petit-déjeuner, puis le dîner et le rituel du coucher. Si on a la possibilité de leur offrir plus de temps, ne pas hésiter. Le week-end, prévoir des activités amusantes et différentes de la semaine, telles qu’un pique-nique ou une sortie en famille. Par ailleurs, pour relaxer les enfants, il faut organiser leur emploi du temps. De cette manière, ils éviteront les précipitations du matin, et pourront prétendre à un moment de détente et de jeux dans l’après-midi avant les rituels du soir. Pour cela, ils ont besoin que vous les accompagniez. Par exemple, prenez le temps de discuter, de parler de la nuit et des rêves pendant le petit-déjeuner.

Aussi, soyez toujours présent lors du rituel du coucher pour qu’ils puissent s’endormir en toute confiance et pour vous assurer que l’ambiance est propice à un bon sommeil. Il est mieux pour l’enfant que son sommeil soit accompagné d’une histoire ou d’une berceuse à la lumière d’une veilleuse pour une nuit adoucie plutôt que d’un envoi sec au lit, tout seul, après le dîner. Sachez qu’une frustration entraîne la perturbation du sommeil, puis la fatigue au réveil.

lundi 19 décembre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages