Enurésie nocturne chez les enfants : comment les traiter ?

Si les enfants souffrent d’énurésie, c’est bien malgré eux. Ceux qui mouillent leur lit la nuit ne le font pas pour attirer l’attention. Parfois, la raison est plutôt physiologique que psychologique. L’énurésie est particulièrement handicapante pour l’enfant qui en est victime, comment lutter contre ce phénomène ?

Pourquoi un enfant est-il énurétique ?

Normalement, un enfant devient propre entre 18 et 30 mois, mais seulement quand il fait jour, surtout quand il est scolarisé ou si ses parents lui ont appris à contrôler ses mictions. La plupart des enfants deviennent propres la nuit, quand ils sont âgés de 2 à 5 ans. Cependant, il arrive fréquemment qu’un enfant de 3 ou 4 ans ne puisse pas se retenir la nuit. 50 % des enfants de cet âge sont d’ailleurs dans ce cas. Au-delà de sa cinquième année, l’enfant arrive à contrôler ses muscles, son physique est plus mature. Néanmoins, presque deux enfants sur dix de 5 ans continuent à mouiller leur lit.

Les causes de l’énurésie peuvent être multiples mais trois raisons peuvent être retenues. Il se peut que l’enfant dispose d’une vessie dite "immature". Celle-ci expulse naturellement l’urine qu’elle contient dès qu’elle est pleine, l’enfant ne pouvant plus se retenir. Ce stade de maturité est un peu comparable à celui du nourrisson. L’enfant peut également être un rétentionniste, c’est-à-dire qu’il s’efforce malgré lui de se retenir le jour pour diverses raisons. Ainsi, la nuit, la vessie aura du mal à contenir beaucoup d’urine. L’énurésie peut aussi être héréditaire, surtout si l’un des parents, ou les deux étaient énurétiques.

Il faut aider l’enfant énurétique

Pour y faire face, certaines mères banalisent le cas de leur enfant (40 %) et d’autres adoptent plutôt la répression (29 %). Pour l’enfant, l’énurésie peut léser son développement psychoaffectif. Il se sent coupable, et peut devenir introverti. 42 % des énurétiques évitent d’ailleurs de passer la nuit chez leurs amis et 36 % veulent sortir du cercle familial. Par conséquent, il est essentiel d’accompagner l’enfant énurétique de la meilleure manière possible. Les parents doivent avant tout se montrer solidaires avec l’enfant, en l’encourageant et surtout pas en le blâmant. En outre, l’enfant ne doit pas boire du chocolat ou du cola avant de se coucher. Il faut également lui demander d’uriner avant qu’il n’aille dans son lit.

D’autres méthodes plus techniques ou scientifiques existent également. Notamment l’alarme pipi stop, qui émet un signal dès que l’enfant commence à émettre ses premières gouttes d’urine. Ce système incite l’enfant à se réveiller et à se rendre aux toilettes. La technique peut être efficace après 3 mois d’utilisation, surtout pour les énurétiques de 7 ans et plus. Cependant, il faut que l’enfant accepte de se faire réveiller la nuit dans son sommeil, tout comme les parents d’ailleurs. Une médication comme de la dermopressine ou de l’imipramine, peut aussi constituer une alternative. Cependant, ces médicaments provoquent des effets secondaires. Dans tous les cas, consulter un médecin reste la meilleure solution.

jeudi 17 décembre 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages