L’étiopathie : une médecine entièrement manuelle

Pratiquée dans sa forme la plus simple, l’étiopathie est une médecine entièrement manuelle rattachée aux médecines parallèles ou alternatives. Découvrez à travers cet article tous les détails concernant cette technique de massage rudimentaire, mais efficace.

Les grandes lignes de l’étiopathie

Le terme étiopathie fait son apparition en 1963, suite à la découverte de Christian Trédaniel concernant les flux des névralgies sciatiques. Le mot vient du grec « aitia » et « pathos » soit littéralement la cause de la souffrance. Il s’agit d’une méthode analytique des pathologies reposant entièrement sur le traitement manuel. L’étiopathie présente des affinités avec les anciennes techniques de reboutement dont elle a hérité des grands principes et notamment de son approche systémique de l’anatomie humaine. En d’autres termes, cette méthode de massage prend principalement en compte le mécanisme des organes du corps humain et leurs interactions.

L’étiopathie se veut être un lien entre la médecine non instrumentale et le reboutement : elle explore méthodiquement les différentes régions du corps humain par des mouvements légers. Elle se distingue par un traitement adoptant une approche scientifique rationnelle et rigoureuse afin de déterminer la cause de la maladie ou de la douleur. Contrairement au reboutement, l’étiopathie repose sur des données physiologiques et anatomiques enrichies par les apports de la longue tradition de la chirurgie non instrumentale. Conformément à cette tradition, l’étiopathe ne recourt jamais à des instruments (acupuncture et autres appareils de massage).

Champs d’application

Aujourd’hui, l’étiopathie est une pratique courante dans les centres de massages. Cette technique est notamment applicable à la grande majorité des maladies contemporaines, excepté dans les cas d’affections de types géniques qu’elles soient héréditaires ou acquises. Elle exclut également le traitement des anomalies structurales qui sont le plus souvent irréversibles, ainsi que les affections malignes de types microbiennes ou virales. Conformément à son éthique, l’étiopathe ne comprend aucun traitement palliatif en dehors des massages. Si l’affection dépasse le domaine de l’étiopathie, le praticien oriente le patient vers la chirurgie instrumentale.

Pour devenir étiopathe, il est possible de suivre un cursus qualifiant d’une durée de six ans au sein de l’une des quatre facultés privées d’étiopathie de Lyon, Toulouse, Rennes et Paris. Les étiopathes diplômés sont impérativement inscrits au Registre National des Étiopathes, un organe administratif de régulation : n’est pas étiopathe qui veut ! En effet, aujourd’hui, de nombreuses personnes se proclament de l’étiopathie sans pour autant exercer dans les règles de l’art. L’erreur la plus fréquente consiste à mélanger étiopathie et ostéopathie qui intègre également une théorie mécaniste du corps humain. L’ostéopathie est constituée de différentes branches complémentaires œuvrant de concert.

mardi 1er juin 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages