Comment faire accepter la naissance d’un petit frère à votre enfant ?

Le petit aîné a bien souvent du mal à accepter la venue d’un petit frère ou d’une petite sœur. Voici quelques conseils pour l’y aider.

Le petit aîné a bien souvent du mal à accepter la venue d’un petit frère ou d’une petite sœur. Voici quelques conseils pour l’y aider.

Une expérience pleine de souffrance

L’arrivée d’un nouveau-né n’est pas forcément un événement fantastique pour un enfant. Un enfant accepte mal que quelqu’un d’autre arrive sur son territoire et lui prend tout, jusqu’à l’"amour" de ses parents.

Comment réagir face aux comportements de l’aîné ?

- Régression :

L’enfant aura tendance à régresser. Il veut le biberon, fait pipi au lit et recommence à ramper. Il pense que vous n’aimez plus que les bébés qui font ces choses-là. Ne paniquez pas, car quand il s’apercevra que vous êtes toujours comme avant, il redeviendra lui-même.

S’il insiste pour boire au biberon ou avoir une tétine, vous pouvez lui en donner, mais en lui faisant bien comprendre que c’est un jeu, qu’il joue à être un bébé sans en être un. Il doit comprendre qu’il ne jouera que peu de temps.

Par contre, il faut qu’il sache que les grands frères ne font plus pipi au lit et n’ont pas droit au sein.

- Jalousie :

La jalousie de l’aîné est normale. Il va chercher à agresser le bébé. Il ne faut pas juste lui dire « Tu es méchant » car ce serait pour lui la confirmation que ses parents ne l’aiment plus. Il faut lui expliquer qu’en faisant certains gestes, il risque de faire mal au bébé.
Il faut qu’il comprenne qu’il se conduit bêtement parce qu’il est malheureux, mais que c’est normal et que ses parents comprennent.
Dites-lui qu’il n’est pas obligé d’aimer le bébé. Il l’aimera naturellement quand il découvrira que vous n’avez pas changé à son égard.

Tout en protégeant le bébé, dites quelque chose de positif sur lui, l’aîné. Il comprendra que vous ne l’avez pas remplacé.

Comment le préparer ?

N’en faites pas une obsession durant la grossesse. L’arrivée du bébé risque d’être tellement grandiose que l’aîné aura la pression. Il ne faut pas forcer une conversation. Il pose de plus en plus de questions quand le ventre s’arrondi.

Quand le cadet est là...

Faites savoir à l’aîné qu’il est grand et que c’est formidable. Faites une « promotion » de son nouveau statut. Qu’il sorte par exemple seul avec son père en lui faisant bien comprendre que lui seul y a droit.

Organisez-vous pour avoir du temps pour les deux enfants.

L’arrivée d’un cadet n’est pas toujours dramatique pour tous les enfants. Soyez juste à leur écoute pour réagir correctement.

samedi 7 février 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages