Le gouren : un sport de combat celte

Le gouren est une lutte d’origine celte. Les paysans bretons l’utilisent pour mesurer leur force, mais aussi pour évaluer leur agilité face aux autres participants. Ce sport peut être pratiqué pour garder la forme, acquérir la force et la maîtrise de soi-même.

L’esprit du gouren

Le gouren se pratique debout. C’est un sport complet qui fait travailler tous les muscles du corps. Il peut être pratiqué aussi bien par les adultes que par les enfants. Ce sport aide à développer l’agilité, la souplesse et l’adresse du corps. Il aide à tenir la forme tout en préservant la santé. En effet, le gouren favorise l’élimination des graisses du corps et développe les muscles. Il permet d’évaluer la souplesse et la force physique.

D’autre part, le gouren permet d’acquérir une maîtrise de soi-même. C’est un sport très éducatif. En effet, la loyauté et la courtoisie entre les participants sont des valeurs à respecter lors de chaque combat. Pour pratiquer ce sport, il faut avoir une réelle qualité morale. En effet, avant de commencer une compétition, les participants jurent de lutter en toute loyauté et surtout, sans brutalité. Le gouren permet d’éliminer petit à petit l’agressivité des sportifs.

Le déroulement du combat

Le but de chaque combat est de marquer un lamm. Ce dernier consiste à faire chuter l’adversaire sur le dos veillant que ses deux épaules touchent simultanément le sol. Cependant, il est très difficile d’obtenir immédiatement le lamm. Le lutteur peut faire un kostin au cours duquel l’adversaire est renversé à terre sur une seule épaule. L’attaquant doit suivre son adversaire dans sa chute pour assurer la sécurité de ce dernier. Pour ce faire, les deux concurrents s’accrochent soit par les mains, soit par le roched ou chemise de l’autre.

Les adversaires peuvent effectuer des barrages, des balayages, des fauchages ou des klikes en enroulant les jambes. Toutes ces techniques doivent être réalisées sans la moindre violence. Lors d’un combat, les lutteurs sont attaqués. Ensuite, ils font une contre-attaque et laissent leur adversaire attaquer. Toutes formes d’agressions, qu’elles soient verbales (insulte, intimidation) ou physiques (étranglement, coup…) sont interdites durant le combat. Le refus d’entamer un combat lors des compétitions est sanctionné.

mercredi 22 juin 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages