Grossesse et nausées : et si la solution se trouvait dans la nature ?

La nausée durant les premiers mois de grossesse est fréquente. Si est souvent déconseillé aux femmes enceintes de prendre certains médicaments, essayez les solutions
naturelles.

Aigreurs d’estomac et phytothérapie

Les nausées proviennent d’une aigreur d’estomac. La phytothérapie a
tout ce qu’il faut pour les atténuer, voire les faire disparaître. Il
existe de nombreuses plantes actives vendues auprès des herboristes ou
en magasins bio qui peuvent entrer dans la concoction de solutions
efficaces. Vous pourrez notamment infuser une cuillerée de
chardon-marie, de camomille matricaire, de mélisse, d’artichaut,
d’angélique ou de chrysanthellum. Il faut en prendre dès la
manifestation des nausées ou avant chaque repas en guise de
prévention. La poudre de kuzu est aussi très intéressante.
Diluez dans un demi-verre d’eau une cuillerée de ce produit. Buvez-en
avant de déjeuner. Pour celles qui sont fidèles aux comprimés, ceux à
base de pomme donneront d’excellents effets.

À chaque cas son traitement homéopathique

L’homéopathie propose d’autres traitements au cas par cas. De la Sepia
15CH pour les nausées accompagnées de ballonnement. Une dose par
semaine est suffisante. De l’Antimonium crudum 9CH pour les petites
nausées qui disparaissent à la prise de nourriture. Du Tabacum composé
si elles sont atténuées par l’air frais. Du Nux vomica 9CH si les
vomissements les font disparaître. Du Kreosotum 7CH si les
vomissements ou l’œsophage s’avèrent brûlants. De l’Iris versicolor 9CH
si des migraines accompagnent les nausées. Du Colchicum 9CH en cas
d’aggravation de votre état à la vue des aliments. Il ne faut pas
dépasser la dose maximale de trois granules par jour.

Grossesse et nausées : autres solutions naturelles

Outre l’homéopathie, vous pouvez surmonter vos nausées autrement. Au
réveil, forcez-vous à boire un verre d’eau tiède. Si cela a du mal à
passer, ajoutez-y du jus de citron. Durant la journée, ne laissez
jamais votre estomac vide. Interdisez-vous des nourritures trop
épicées ou trop grasses. Grignoter du gingembre peut, par ailleurs,
vous faire du bien. Pour faciliter sa consommation, optez pour le
gingembre séché. Trop piquant pour vous ? Prenez-en en infusion.
Adoucissez le goût avec du miel si nécessaire. Arrêtez d’en boire dès
que vous remarquerez une amélioration. Pour les gênes plus
importantes, vous pourrez toujours essayer l’ostéopathie ou
l’acupuncture.

mercredi 15 février 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages