Guides des produits cosmétiques : intruduction

Dans notre société qui cultive le goût de l’apparence, voue un culte à l’éternelle jeunesse,
à la minceur et à la beauté, les cosmétiques sont devenus des produits de grande consommation.

Dans notre société qui cultive le goût de l’apparence, voue un culte à l’éternelle jeunesse,
à la minceur et à la beauté, les cosmétiques sont devenus des produits de grande consommation.
Ils ne sont pas réservés qu’aux femmes, les hommes aussi s’en sont de plus en
plus emparés sans complexes. A tort ou à raison, le matraquage publicitaire aidant, ils sont
partie intégrante de notre vie quotidienne. Parfums, crèmes, lotions, baumes, colorants et gels
capillaires, autobronzants, crèmes antirides, amincissants, blanchissants pour les dents, antichutes
pour les cheveux… répondent à prix fort à des rêves éternels de beauté.
Le chiffre d’affaires de l’industrie cosmétique gonfle avec les attentes de notre société,
grâce aussi aux débordements d’un marketing puissant qui met en avant des revendications
excessives, des promesses sans rapport avec l’efficacité réelle des produits.

Pour autant, aucun fabricant n’a été condamné par un tribunal pour avoir affiché des promesses
qu’il savait ne pas pouvoir tenir : gommer les rides, faire repousser les cheveux,
faire fondre un tour de taille ou donner une blancheur éclatante à un sourire.
Il ne s’agit pas pour nous de crier haro sur les cosmétiques. Ils ont toute leur utilité pour
l’hygiène et l’entretien du corps. Mais quelles que soient leurs affirmations, ils sont incapables
de soigner ou de modifier en profondeur le corps ; seule la médecine ou la chirurgie
esthétique peuvent le faire. De ce point de vue, les allégations santé qui fleurissent sur
les emballages ne peuvent qu’accroître la confusion et allèger le porte-monnaie.
Ce guide est conçu pour vous inciter à consommer autrement les cosmétiques. Il vous fait
découvrir la réglementation, l’intérêt comme les limites de ces produits au travers de quelques
familles choisies. Il vous donne enfin des conseils pour mieux décrypter les étiquettes.
Ainsi, vous serez à même d’être acteurs, de discerner les excès du marketing, et de
dénoncer les effets indésirables éventuels.

mardi 14 octobre 2008 , par silvia

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages