La pleine forme avec l’haltérophilie

L’haltérophilie est un sport individuel qui peut être pratiqué par les femmes et les hommes, les petits et grands. Cette discipline consiste à soulever des haltères au-dessus de la tête. La pratique de ce sport s’avère bénéfique pour la santé.

Les principes de l’haltérophilie

L’haltérophilie consiste à soulever un haltère avec les deux bras et de le passer au-dessus de la tête. L’haltère est un instrument formé de deux disques reliés entre eux par une barre. Les disques sphériques sont constitués de métal et de caoutchouc. Ce dernier a pour rôle d’amortir le choc quand l’haltérophile relâche l’instrument. Un moletage existe au centre de cette tige métallique afin de faciliter la prise de l’haltère. Deux mouvements sont effectués lors de cette discipline. Il s’agit de l’arraché et de l’épaulé-jeté.

Pendant la première phase, l’haltérophile agrippe l’haltère qui est au sol, et le soulève d’un seul mouvement en fléchissant les jambes pour le ramener au-dessus de la tête. Lors de la deuxième phase, le sportif effectue d’abord un épaulé au cours duquel, l’haltère est soulevé d’un seul coup en faisant une flexion, et ramené au niveau de l’épaule. Ensuite, le jeté est réalisé. Pour ce faire, il fléchit ses jambes puis fait une extension de ses jambes et de ses bras, de manière à ramener l’haltère au-dessus de sa tête. Pendant ce mouvement, les bras et les jambes sont tendus. L’haltère n’est relâché qu’après le signal de l’arbitre.

Les bienfaits de l’haltérophilie

L’haltérophilie comporte des effets bénéfiques pour la santé. En premier lieu, il agit sur l’os. Chez un enfant en pleine croissance, elle permet de corriger la raideur de la colonne vertébrale. Chez les personnes âgées, elle diminue la perte osseuse provoquée par le vieillissement du corps. En second lieu, ce sport fait travailler toutes les articulations et tous les muscles, notamment les muscles pectoraux, dorsaux en décychose, les muscles des épaules et du rachis. Elle est donc conseillée pour garder la forme.

Cette discipline élimine les risques liés à la surcharge pondérale. Elle s’avère également intéressante pour un enfant trapu, afin de le rendre plus souple. En troisième lieu, ce sport agit comme antirépresseur en favorisant l’augmentation d’endorphines telles que la dopamine et la sérotonine. Ces deux substances ont la faculté de diminuer l’anxiété et la dépression. Il permet entre autres de corriger les problèmes de dos, surtout pour les lombalgiques.

jeudi 25 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages