Comment faire face à un harcèlement moral au travail ?

Le nombre de victimes de harcèlement moral ne cessent d’augmenter et aller au travail devient très pénible. Détectez les signes avant-coureurs et prenez des dispositions en conséquence.

Le nombre de victimes ne cessent d’augmenter et aller au travail devient très pénible. Détectez les signes avant-coureurs et prenez des dispositions en conséquence.

Le harcèlement moral : comment se manifeste-t-il ?

Le bureau est généralement un lieu où l’on s’épanouit, où l’on se sent utile et où l’on met ses capacités au profit d’une bonne cause. Cependant, la vie n’est pas rose pour tout le monde. Le harcèlement moral au travail est un fléau qui ne cesse de gagner du terrain multipliant les suicides, les démissions et provoquant un véritable mal-être.

Le harcèlement moral, dans le cadre professionnel, est un comportement abusif adopté par un collègue ou la plupart du temps, par un supérieur hiérarchique. Il se manifeste de plusieurs façons : des actes, des paroles blessantes, des humiliations, des moqueries, .... qui portent atteinte à la la dignité et à l’intégrité de la victime. Un rapport dominant-dominé s’installe rapidement. Le dominant fait tout pour rabaisser l’autre dans le but de le faire craquer, le faire partir.

La victime est souvent choisie en fonction de ses compétences et de sa performance au travail. Elle n’est pas forcément une personne faible. Ce qui pousse le harceleur à exercer une telle pression est souvent la peur d’être devancé, d’être moins performant. Ce genre de personne est égocentrique et avide de pouvoir. Pour arriver à ses fins, il attaque sa victime de manière incessante. Les attaques peuvent aller au-delà du travail. Elles peuvent concerner l’intimité même de la victime.

Comment sortir de ce phénomène ?

Les motivations du harceleur ne sont pas réellement fondées. Si vous êtes victime de moqueries ou d’humiliations permanentes au travail, une première approche est nécessaire. Vous pouvez d’abord opter pour le dialogue. Allez à la rencontre de votre agresseur pour savoir exactement de quoi il retourne. Analysez bien ses propos. S’il vous reproche la qualité de votre travail, il n’y a encore rien d’alarmant.

Mais si vous constatez des propos plus poussés et injustifiés à répétition, vos doutes sont fondés. L’harceleur cherche à vous atteindre par tous les moyens et ses propos ne sont plus objectifs. A ce stade, vous pouvez douter de vos compétences, de vos aptitudes. Votre force mentale va être mise à rude épreuve. Mais ne culpabilisez pas car vous n’avez rien fait de mal. La meilleure solution est de se trouver des alliés, des personnes sur qui vous pouvez compter dans l’entreprise même.

Vous ne devez pas avoir peur d’en parler à vos collègues, au chef du personnel ainsi qu’à des personnes haut placées dans l’entreprise même si votre agresseur risque de le découvrir. Vous devez lui montrer que vous êtes fort et que vous n’avez pas peur de lui.Vous pouvez aussi monter un dossier pour appuyer les faits. Notez-y en détail chaque fait et geste, paroles et écrits désagréables dont vous avez été victime. Vos alliés seront là pour témoigner de chaque « coup » que vous avez reçu.

Cette épreuve peut vous fatiguer, vous stresser, vous affaiblir encore plus, mais il n’est pas question de baisser les bras aussi facilement. Dans un cas assez extrême, faites appel à une aide extérieure pour vous remettre sur la bonne voie. Prenez le temps de consulter régulièrement un spécialiste afin de partager votre douleur et vos angoisses. Il vous aidera à reprendre confiance en vous et en vos compétences.

jeudi 29 janvier 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages