histoire de l’aromathérapie

L’aromathérapie était utilisée par les plus anciennes civilisations et est réputée pour exister depuis plus de 6000 ans. On estime de manière générale que l’aromathérapie est originaire d’Egypte.

Histoire de l’aromathérapie

L’aromathérapie était utilisée par les plus anciennes civilisations et est réputée pour exister depuis plus de 6000 ans. On estime de manière générale que l’aromathérapie est originaire d’Egypte. Un papyrus médical dont on estime qu’il date de 1555 avant Jésus-Christ contient des remèdes pour un grand nombre de maladies avec des méthodes similaires à la pratique de l’aromathérapie et de la médecine par les plantes d’aujourd’hui.

Les Egyptiens pratiquaient une méthode connue sous perfusion pour extraire les huiles des plantes aromatiques et l’encens était probablement l’un des premiers moyens d’utiliser les aromates. L’encens était brûlé au lever du soleil comme une offrande au dieu du soleil, Ra, et la myrrhe était offerte à la lune. Les Egyptiens utilisaient beaucoup d’huiles parfumées après le bain et pour les massages. Les Grecs continuèrent à utiliser les huiles aromatiques pour la médecine et les cosmétiques. Un livre sur la médecine par les plantes écrit par un médecin grec, Pedacius Dioscorides, était la référence médicale dans le monde occidental pendant au moins 1200 ans. Beaucoup de remèdes d’aromathérapie mentionnés dans son livre continuent d’être utilisés aujourd’hui.

Rome devint la capitale des bains et des massages dans le monde, en prenant une grande partie de la connaissance médicale des Grecs, les Romains continuèrent d’utiliser et d’améliorer l’aromathérapie. Comme les itinéraires commerciaux s’ouvrirent à l’est de l’Inde et à l’Arabie, les romains commencèrent l’importation de nouveaux produits aromatiques.

Bien qu’il ait fallu de nombreuses années pour perfectionner le processus, le médecin Avicenna qui vécu de 980 à 1037 avant Jésus-Christ était convaincu d’avoir utilisé pour la première fois le procédé de distillation afin d’obtenir l’essence de rose. Au cours de cette même époque, les Arabes ont également découvert comment distiller l’alcool ; ce qui a rendu possible de produire des parfums sans une lourde base huileuse.

Il est estimé que les anciennes civilisations chinoises utilisaient de nombreuses formes d’aromathérapie en même temps que les Egyptiens. Le livre Shen Nung’s Herbal, daté d’environ 2700 avant Jésus-Christ, est le plus ancien ouvrage médical en Chine et contient des informations sur plus de 300 plantes. Les Chinois utilisèrent les herbes aromatiques et brûlèrent des bois aromatiques et de l’encens pour montrer leur respect pour Dieu.

Un des principaux aspects de la médecine traditionnelle chinoise, connue sous le nom de ayurveda, fut pratiqué pendant plus de 3000 ans et incorporait les massages aromatiques. Les invasions de l’Afrique du Sud par les conquistadores ont entraîné la découverte de nombreuses plantes médicinales et les huiles aromatiques que les Aztèques connurent beaucoup pour leurs remèdes végétaux. Les Espagnols étaient surpris par la richesse des plantes médicinales trouvées dans les jardins botaniques du Montezuma.

Les Indiens d’Amérique du Nord utilisèrent eux-aussi les huiles aromatiques et produirent leurs propres remèdes par les plantes.

Ce n’est qu’au 19° siècle que les scientifiques européens et anglais commencèrent leurs recherches sur les effets des huiles essentielles sur les bactéries de l’homme.

Un chimiste français, René Maurice Gattefosse, commença ses recherches sur le pouvoir de guérison des huiles essentielles après avoir brûlé sa main dans son laboratoire et l’avoir immergée dans l’huile de lavande. Il a été impressionné de la rapidité de guérison de sa brûlure. En 1937, il a publié un livre sur les effets anti-microbes des huiles et a inventé le terme d’aromathérapie. Il a poursuivi la création d’une entreprise produisant des huiles pour mettre dans les parfums et les cosmétiques. Au cours de la même période, un autre français, Albert Couvreur, a publié un livre sur les utilisations médicinales des huiles essentielles.

Un médecin français, Jean Valnet, a découvert les recherches de René Maurice Gattefosse et commença les expériences avec les huiles essentielles. Au même moment, Margaret Maury, une biochimiste française, développa une méthode unique d’application des huiles essentielles sur la peau en faisant des massages. Micheline Arcier, qui vit désormais à Londres, a étudié et a travaillé avec Margaret Maury et Jean Valnet sur des techniques combinées et créa une forme d’aromathérapie maintenant utilisée dans le monde entier.

mercredi 23 janvier 2008 , par Audrey Barbier

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages