Les enfants et l’homéopathie

Les enfants sont très souvent sujets à des maux récurrents, comme le rhume et l’angine. Soucieux des effets secondaires de la surconsommation de corticoïdes et d’antibiotiques chez leurs petits, les parents sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’homéopathie pour les soulager.

L’homéopathie

Étant une forme de médecine douce, l’homéopathie convient parfaitement aux enfants. Elle repose sur la loi de la similitude. Celle-ci énonce qu’une substance qui peut provoquer des symptômes chez une personne en parfaite santé peut guérir ces mêmes symptômes chez un individu qui en présente si elle est fortement diluée.

En administrant cette substance, qui peut être d’origine animale, végétale ou minérale, l’enfant va développer ses défenses immunitaires pour se rétablir. L’homéopathie n’engendre aucunement la dépendance et ne présente pas d’effets secondaires. Nez qui coule, constipation, colique, mal de dents, diarrhée, bébé agité…tous ces maux dont souffrent les petits peuvent être soulagés grâce à cette médecine.

L’efficacité de l’homéopathie chez les enfants

Comme les enfants disposent d’un organisme encore « neuf » et particulièrement réceptif, l’homéopathie peut vite soulager les symptômes d’une maladie et les soigner. Même un nouveau-né peut profiter de cette thérapie.

La plupart du temps, les enfants ne se rendent même pas compte que leurs parents leur ont administré un médicament homéopathique. En effet, les granules et les globules issus de cette médecine ne présentent pas de goût désagréable. Ils peuvent même être dilués dans de l’eau ou dans le biberon pour être plus faciles à consommer.

Les limites de l’homéopathie

Même si l’homéopathie ne présente aucun risque pour les tout-petits, il est important d’être vigilant avec l’automédication. Pour un même mal, un remède qui a fonctionné sur un enfant peut ne pas avoir d’effet sur un autre. Ainsi, il faut consulter un médecin si aucune amélioration n’est constatée au bout de 48 heures.

Avec des maux plus sérieux comme les cancers et les fractures, d’autres médicaments doivent être prescrits par le pédiatre ou le médecin. Dans ces cas de figure, l’homéopathie a uniquement pour rôle de compléter le traitement classique. Elle peut aussi être utilisée à des fins de prévention auprès des enfants qui souffrent d’otites ou de rhinites.

dimanche 31 août 2014 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages