L’huile essentielle d’inule odorante, protectrice des muqueuses

Lorsque nous attrapons un rhume et autres infections respiratoires et nasales, couramment en hiver, les muqueuses sont particulièrement touchées. L’huile essentielle d’inule odorante privilégie l’entretien de ces parties.

L’huile essentielle d’inule odorante et le système respiratoire

L’inule odorante ou inula graveolens est une plante originaire de France. Elle s’impose comme un remède idéal pour lutter contre le froid, les coups de froid, l’hiver et les maladies et infections qu’ils génèrent. Son huile essentielle, obtenue par distillation de ses sommités fleuries, a la particularité de protéger les muqueuses ainsi que les organes respiratoires. L’huile essentielle d’inule odorante présente une fragrance herbacée et une teinte variant entre le jaune et l’émeraude.

Elle doit essentiellement ses vertus médicinales à son constituant biochimique fondamental, le bornéol, un monoterpénol. Un composant qui lui confère notamment une vertu anticatarrhale, ce qui en fait un remède très efficace pour prévenir et traiter le rhume. Dès les premiers symptômes, quelques gouttes de cette substance puissante suffisent pour empêcher l’évolution de la maladie. À part les muqueuses, elle protège le larynx, les trachées, les amygdales et les bronches. On peut autant y recourir pour traiter l’asthme.

Propriétés secondaires de l’huile essentielle d’inule odorante

Bien qu’elles soient moins puissantes, d’autres vertus thérapeutiques sont attribuées à l’huile essentielle d’inule odorante. Cette dernière entretient l’activité cardiaque. En plus de la toux spasmodique, elle traite la tachycardie en général et l’arythmie cardiaque en tonifiant le cœur. Antiseptique, anti-inflammatoire et antibactérienne, elle peut être utilisée pour fortifier la défense immunitaire de l’organisme et protéger ce dernier de diverses autres infections. Quel que soit son usage, l’huile essentielle d’inule odorante s’utilise par voie cutanée, en application locale.

Voici des recettes de soins à concocter chez soi. Pour soigner la rhinite ou la sinusite : un mélange de 1 ml de chacune des huiles essentielles d’inule odorante et de menthe poivrée et de 2,5 ml de chacune des huiles essentielles de saro et d’arbre à thé. Diluez le tout dans 10 ml d’huile végétale de noisette. Appliquez 4 gouttes de ce remède sur le front, 3 fois par jour, pendant 3 jours au maximum. Pour traiter la toux grasse, associez les vertus de l’huile essentielle d’inule odorante aux bienfaits des huiles essentielles de ravensare, de niaouli et de myrte à cinéole. Appliquez 5 gouttes de votre mélange sur la poitrine, 2 fois par jour, pendant 3 jours. Attention, l’huile essentielle d’inule odorante contient du linalol, pouvant susciter des allergies. Effectuez un test de tolérance avant toute utilisation.

vendredi 31 décembre 2010 , par rédaction 2

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages