Hypocondrie : les malades imaginaires, victimes de leurs propres pensées

Certaines personnes souffrent d’une maladie qu’ils pensent avoir contractée. La maladie imaginaire, plus connue sous le nom d’hypocondrie, est un des troubles psychiques souvent mal compris par l’entourage du malade.

L’hypocondrie, un mal souvent pris à la légère

La maladie imaginaire est une maladie qui semble sans importance. Étant donné que le diagnostic des médecins ne révèle aucune maladie, les patients passent très souvent pour des égoïstes. Pourtant, bien qu’elle soit qualifiée d’imaginaire, cette maladie affecte réellement le patient. Par conséquent, il peut ressentir des maux dans son corps. La maladie imaginaire ou hypocondrie est une exagération de la part du malade, de son état de santé. Cette maladie chronique est alimentée par l’imagination du souffrant lui-même. Elle gagne souvent les vieilles personnes dont la santé est la principale préoccupation. Elle s’attaque également aux schizophréniques, et plus fréquemment aux personnes paranoïaques agressives.

Les manifestations de l’hypocondrie

La peur de tomber malade est une réaction normale chez tout être humain. Mais cette peur ne prend un aspect pathologique que quand elle est permanente et intense. L’hypocondrie se manifeste quand le sujet devient très sensible à la moindre sensation de son corps. Il s’inquiète pour des troubles insignifiants. Les hypocondriaques sont tyrannisés par la peur d’une maladie incurable qui menace leur vie. Les hypocondriaques étant trop soucieux de leur état sanitaire consultent fréquemment le médecin pour d’éventuelles analyses. Évidemment, les résultats sont tous négatifs, mais persuadés d’être malades, ils consultent un autre médecin ou se ruent à l’automédication.

Aidez –les !

Les hypocondriaques ont besoin du soutien de leur entourage. Comme tous les malades, ils ont besoin d’être écoutés, compris et soignés. Si l’un de vos proches est hypocondriaque, aidez-le à croire en son médecin et à la prescription de ce dernier. Encouragez-le à consulter un docteur. Ensuite, multipliez les remarques positives sur son état de santé. Dites-lui que son état s’améliore, afin qu’il y croie. N’oubliez pas que sa maladie résulte de son imagination. De ce fait, s’il s’imagine qu’il va guérir, son imagination va prendre le dessus et se réaliser. Et persévérez avec lui, car il lui faut du temps et du courage pour s’en sortir.

mercredi 27 avril 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages