L’hypocondrie, comment s’en sortir ?

Atteint de maladie imaginaire, l’hypocondriaque est angoissé par le fait de tomber malade. Il s’inquiète régulièrement de sa santé, trouvant des maladies partout. Les petits bobos quotidiens deviennent alors de grands maux. Mais comment sortir de ce cercle frustrant ?

Les causes de l’hypocondrie

L’hypocondriaque est une personne qui a peur d’avoir une maladie grave. Chaque petit problème de santé comme une toux, un point de côté ou un éternuement lui fait penser à un cancer, une tumeur ou un infarctus. De ce fait, l’hypocondriaque passe la moitié de son temps chez le médecin pour des examens : prise de sang, scanner, radio… Cependant, si le médecin ne décèle rien, il pense qu’il est incompétent.

La maladie la plus crainte est évidemment le cancer. Selon la psychologue Michèle Declerck, l’hypocondrie trouve son origine dans l’enfance. Les patients qui en souffrent viennent d’une famille ayant une obsession pour la santé : des parents en quête du moindre symptôme chez leurs enfants, etc. A la suite d’événement quelconque, l’enfant peut développer l’hypocondrie. C’est une maladie à prendre au sérieux, car elle peut entraîner des comportements violents ou agressifs chez le malade. Elle conduit dans la plupart de temps à la dépression.

Traiter l’hypocondrie par la psychothérapie

La sophrologie est une alternative intéressante pour traiter les personnes atteintes d’hypocondrie. C’est une technique de relaxation qui vise à faire baisser l’anxiété et les angoisses du patient, car l’hypocondrie est une maladie d’ordre psychique. Il est important que le patient se relaxe pour prendre conscience de son corps. Il se concentre sur sa respiration, lente, rapide, profonde et régulière afin d’apprendre à gérer les peurs. Le patient sera traité par des injonctions et un travail de visualisations. Il est dans une sorte d’hypnose qui l’aide à fouiller dans ses souvenirs et ses émotions.

Le patient peut également faire une analyse transactionnelle et suivre des thérapies cognitivo-comportementales. Ces dernières lui permettront de l’aider à traiter ses phobies. L’hypocondriaque peut aussi se faire traiter par la relaxation musculaire progressive de Jacobsen ou par des psychotropes dans les cas les plus graves. L’hypocondrie est une maladie qui demande du temps pour guérir et surtout de la volonté.

mardi 16 juillet 2013 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages