La névrose hystérique : un trouble psychologique typiquement féminin

La névrose hystérique est un trouble psychologique se caractérisant par des crises émotionnelles récurrentes. Comment arriver au bout d’un tel trouble ?

La névrose hystérique : causes et manifestation

L’hystérie est un trouble déjà identifiée en occident à l’époque d’Hippocrate. La dimension psychologique du trouble n’a cependant été appréhendée qu’à la suite des études menées par Charcot en 1878 puis par Sigmund Freud au début du XXe siècle. Hippocrate considère la névrose comme un trouble typiquement féminin. Seulement, même si les femmes sont nombreuses à être victimes de l’hystérie, les études psychologiques modernes ont démontré que les hommes ne sont pas du tout immunisés contre ce trouble.

L’hystérie n’est nullement engendrée par des blessures physiques externes ni internes. Autrement dit, les personnes hystériques ne sont pas victimes de lésions ni anomalies au niveau du cerveau. Le trouble provient d’un état de stress et d’angoisse permanent longtemps négligé par la personne. La personne hystérique est souvent victime de crises de nerfs spectaculaires dans la vie quotidienne. Elle s’exprime à haute voix tout en exécutant des gestes frisant le ridicule. Il arrive également que la personne s’évanouisse à la suite de tensions nerveuses incontrôlables.

La névrose hystérique : prévention et traitement

L’hystérie est par essence une névrose, non une psychose. Elle peut être constatée à un degré moindre chez la plupart des gens. Pour la personne hystérique, elle engendre une instabilité émotionnelle sévère et nuit à la bonne marche de la vie quotidienne. La prévention de l’hystérie passe par le contrôle des émotions et la gérance des angoisses. La pratique du sport, notamment des arts martiaux internes comme le tai-chi chuan, est donc préconisée chez les personnes enclines à l’instabilité émotionnelle. En ce qui concerne les angoisses, il est important de les partager avec une personne de confiance lorsqu’elles deviennent incontrôlables.

L’aggravation de l’hystérie est tout à fait possible lorsqu’elle est trop longtemps négligée. La raison en est que la personne hystérique ne considère jamais son état comme problématique. La prise en charge du trouble doit donc partir de la prise de responsabilité des personnes proches de la victime. Lorsque le trouble s’aggrave, il entraîne également des dysfonctionnements d’ordre sexuel à même de perturber les relations de couple chez les personnes mariées. Le traitement de l’hystérie consiste en l’utilisation des médicaments antidépresseurs ou encore le recours à l’hypnose lorsque le traitement est effectué par un psychanalyste.

jeudi 29 octobre 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages