Bon à savoir sur l’infection nosocomiale

De nombreuses sortes d’infections peuvent affecter les personnes sensibles, y compris celles de la soixantaine et plus. L’infection nosocomiale fait partie des infections qui peuvent être contractées en l’espace de quelques heures, et qui ne se traitent qu’à raison de plusieurs semaines.

L’infection nosocomiale

L’infection nosocomiale est une infection que l’on peut contracter dans les établissements hospitaliers. Elle attaque surtout les grandes personnes malades, vulnérables aux invasions virales et bactériennes. Une infection est dite nosocomiale lorsqu’elle ne se manifeste qu’après la sortie de la personne de l’hôpital. Elle ne l’est pas, par contre, si la personne malade présente des signes juste après son admission, car il se pourrait que l’infection ait déjà été contractée avant son hospitalisation. Et dans ce cas, elle n’est pas nosocomiale.

Comment contracte-t-on une infection nosocomiale ?

Les germes présents dans les hôpitaux sont les principaux facteurs d’une infection nosocomiale. Les échanges avec le personnel de soin, le contact avec les visiteurs et le simple fait de se trouver dans un même établissement que d’autres personnes malades sont de véritables sources de contraction de germes. En plus, il y a des éléments qui peuvent être porteurs de virus ou de bactéries, mais qui sont naturellement présents autour du malade. Il y a par exemple l’air qui circule, l’eau avec laquelle il se lave ou encore les accessoires que l’hôpital utilise pour le soigner. C’est pourquoi il est primordial que les établissements hospitaliers respectent les bonnes règles d’hygiène.

Comment prévenir l’infection nosocomiale ?

La prévention de l’infection nosocomiale n’émane pas seulement du malade. Les employés des hôpitaux et les visiteurs doivent également y contribuer. Pour ce faire, il suffit de respecter quelques règles d’hygiène. Déjà, les personnes porteuses d’infections respiratoires comme la grippe ou le rhume ne doivent pas rendre visite à une personne malade. Tout visiteur est contraint de se laver les mains avant d’entrer en contact avec le patient. Pour le personnel, le port de gant, de masque, et de blouse est indispensable pour limiter les contaminations au maximum. Le nettoyage de surface ainsi que la stérilisation de tout le matériel à utiliser sont aussi de rigueur pour la sécurité du patient.

vendredi 26 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages