Insomnie : conseils pour retrouver le sommeil

L’insomnie est un trouble caractérisé par une difficulté à trouver le sommeil. Qu’elle soit passagère ou chronique, pour la guérir, il faut en connaître la cause.

Comment se présente l’insomnie ?

La courbe du sommeil décroît avec l’âge et varie selon les individus. Un bébé a besoin de 14 heures de sommeil par jour et un adulte de 5 à 8 heures. Pour bien récupérer d’une journée bien remplie, 4 heures suffisent au petit dormeur, alors qu’il faudrait 10 à 12 heures au grand dormeur. Une insomnie peut se présenter de diverses façons : dormir peu, avoir du mal à s’endormir, se réveiller fréquemment la nuit ou trop tôt le matin.

Le manque de sommeil cause une fatigue intense à l’insomniaque. Il est nerveux et irritable, et présente une baisse d’énergie se traduisant par une diminution des performances physiques et intellectuelles. L’insomniaque est victime de troubles de la mémoire et a du mal à se concentrer. On peut tous connaître des insomnies passagères. La plupart du temps, on retrouve un rythme de sommeil normal spontanément quand la cause de l’insomnie est éliminée. Mais d’autres personnes deviennent frustrées et déprimées : elles évoluent vers une insomnie chronique.

Causes, traitements et conseils pour un meilleur sommeil

Les soucis et le stress sont les principales causes de l’insomnie. Un choc affectif, un évènement important, un élément stressant, un bruit, un aliment excitant ou encore un repas copieux peuvent perturber le sommeil. Tout peut rentrer dans l’ordre sans avoir recours à un traitement. Des problèmes de santé peuvent également en être la cause : toux, douleurs et ronflements provoquent des réveils nocturnes. Dans ces cas-là, une fois le mal traité, l’insomnie disparaît d’elle-même. L’insomnie est aussi un symptôme de la dépression. Le recours à une psychothérapie ou à l’hypnose est alors assez fréquent, mais un traitement médicamenteux peut aussi être prescrit par un médecin.

À court terme, la psychothérapie et l’hypnose facilitent l’endormissement, diminuent la fréquence des réveils nocturnes et augmentent la durée du sommeil. Ces effets bénéfiques s’accompagnent malheureusement d’effets secondaires néfastes : somnolence, baisse de vigilance et d’efficience intellectuelle, possible affection de la mémoire, entraînant un regain d’anxiété au lendemain. Pour bien dormir, il est recommandé de se coucher dès les premiers signes de fatigue, de faire une promenade avant de se coucher, de prendre un bain chaud avant le dîner pour augmenter la durée du sommeil profond et de faire du sport deux à trois fois par semaine. En cas de réveil nocturne, au lieu de prendre un somnifère, préférez boire une tisane bien chaude ou du lait.

lundi 3 janvier 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages