À savoir sur l’intolérance au gluten

La mention « sans gluten » est aujourd’hui présente sur de plus en plus de packaging. En effet, l’intolérance au gluten est un mal qui s’est fait beaucoup entendre ces dernières années. De quoi s’agit-il réellement et comment gérer son quotidien lorsqu’on a une intolérance au gluten ou lorsque son enfant en est victime ?

Intolérance au gluten : qu’est ce que c’est ?

L’intolérance au gluten est également connue sous le nom de maladie cœliaque. Il s’agit d’une maladie qui touche les muqueuses intestinales. L’intolérance au gluten est plutôt d’ordre immunologique et se traduit par l’incapacité de ces muqueuses à assimiler le gluten. À noter que le gluten est une protéine végétale qu’on retrouve dans certaines graines de graminées, notamment des céréales comme le blé, le seigle, etc.

Beaucoup de personnes ayant ce type d’intolérance ont des prédispositions génétiques, mais ce n’est pas systématique. Dans tous les cas, si une personne intolérante ingère du gluten, cela va provoquer une inflammation des villosités intestinales. À la longue, cela entrainera une incapacité de l’intestin à absorber des oligoéléments. Selles anormales, vomissement, ballonnement sont quelques un des signes cliniques. D’autres signes biologiques peuvent indiquer l’intolérance au gluten comme l’hypoprotidémie.

Intolérance au gluten : comment le vivre au quotidien ?

Si vous avez été détecté intolérant au gluten, vous avez à changer de mode de vie alimentaire. Pour les courses, la plupart des sociétés agroalimentaires précisent que leurs produits sont sans gluten. Il suffit donc de lire les étiquettes. En effet, les personnes intolérantes au gluten ne suivent pas de traitement particulier. Il faut juste suivre un régime alimentaire strict sans gluten. Plus facile à dire qu’à faire étant donné que bon nombre de produits de grande consommation contiennent du blé.

Pour mieux vivre cette intolérance, les producteurs agroalimentaires proposent aujourd’hui des produits adaptés et à bon prix. Toutefois, avec toutes ces restrictions, les plats sont très peu variés surtout si on manque d’idées. Le mieux serait de s’initier aux recettes sans gluten pour pouvoir varier le gout. Sinon, vous pouvez toujours prendre contact avec des associations dédiées pour avoir des conseils ou même des services.

samedi 27 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages