L’iris, la fleur du bien-être

L’iris possède des qualités appréciées depuis des siècles. Il est très prisé pour la beauté de sa fleur et sa couleur profonde, ainsi que pour son parfum si particulier.

L’iris en parfumerie

L’iris est une plante robuste à feuilles étroites en forme de sabre. Cette fleur, sauvage ou cultivée pour ses fleurs ornementales, fleurit au printemps et en été. Issues des régions tropicales et tempérées, on la trouve dans tout l’hémisphère nord, en Europe, en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord. L’iris symbolise les bonnes nouvelles. L’iris blanc symbolise l’ardeur et l’iris bleu la confiance.

Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leurs rhizomes, des tiges souterraines et rampantes à partir desquelles on extrait l’essence d’iris et son principal composant, l’irone. Il s’agit notamment de l’Iris germanica, plus connue sous le nom d’iris de Florence, et l’Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc. La mode de l’iris comme parfum a été lancée par Catherine de Médicis. Après avoir été momentanément laissé de côté, l’iris a été remis au goût du jour dans la composition de nombreux parfums, associé à quelques notes florales ou comme note de fond. C’est l’un des parfums les plus chers au monde, car il faut au moins 500 kilos de racines séchées pour avoir 1,5 kg d’essence.

L’iris et ses bienfaits

A la renaissance, les Romains l‘utilisaient pour épicer leur vin. Traditionnellement, on utilisait l’iris comme expectorant. L’Iris des marais possède un rhizome contenant des substances astringentes, diurétiques et vermifuges. On le considérait jadis comme diurétique, stimulants à la fois les vomissements et les selles. L’Iris d’Allemagne est utilisé contre les bronchites, l’asthme, la toux, les vomissements et les nausées. On en fait un excellent dentifrice.

L’iris est aussi utilisé en cosmétique. Déjà au XVIIe siècle, on l’utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette. Elle est aussi bénéfique pour la peau. Réduit en poudre très fine à laquelle on ajoute une solution hydroalcoolique, on l’emploie pour asperger les irritations de la peau. L’iris est aussi utilisé en décoction. Cette dernière entre dans la composition de soins hydratants et adoucissants. Riche en sucs vitaux, tanins et glucides, l’iris préserve l’élasticité des peaux sèches, régule la séborrhée des épidermes et cuirs chevelus gras, et calme les peaux sensibles. Ses actifs forment un film protecteur qui galbe la peau et lui redonne de l’éclat.

vendredi 7 janvier 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages