Le kick-boxing au féminin

Discipline martiale réputée violente, le kick-boxing est pourtant une activité sportive adaptée aux femmes. Maîtrise du self-défense, défoulement, soin du corps, canalisation de l’énergie, le kick-boxing a tout pour séduire les femmes.

Le kick-boxing, pour l’affinement de la silhouette

Le kick-boxing est un art martial né de la fusion entre la culture japonaise et américaine. La discipline est née en 1950 à Tokyo. Grâce aux compétitions de full-contact organisées au Japon depuis 1960, le kick-boxing a commencé à susciter l’engouement des amateurs d’arts martiaux du monde entier. Des touches typiquement américaines ont été intégrées dans le kick-boxing japonais depuis 1970. Ainsi, la discipline enregistre des techniques de combats issues de la boxe anglaise et du karaté kyokushinkai. L’art martial s’est par la suite vulgarisé dans le monde et ne cesse de croître en notoriété. Des nombreux pratiquants de kick-boxing font même valoir l’excellence de cet art martial lors des compétitions de MMA.

Le kick-boxing est la plus populaire des boxes pieds/poings. Il comporte des techniques de frappes avec les poings et les pieds, des blocages, des esquives, des fauchages. Violent en apparence, le kick-boxing est toutefois une discipline codée. À la base de l’art martial, une discipline rigoureuse, tenant compte de la sécurité des pratiquants. Cela dit, il est totalement adapté aux femmes. Avec le kick boxing, les femmes peuvent assouplir et renforcer les muscles de leur corps, favoriser l’élimination des toxines par le système lymphatique, brûler efficacement les graisses superflues, contrôler leur respiration et surtout, affiner leur silhouette.

Le kick-boxing, pour l’estime de soi

L’entretien du corps ne constitue qu’une infime partie des bienfaits que les femmes peuvent bénéficier dans la pratique du kick-boxing. Avec cet art martial, les femmes peuvent éliminer le stress accumulé au fil du quotidien, en l’espace de deux heures de pratique, durant le week-end. Le défoulement est bien au rendez-vous lors de l’échauffement, surtout lorsque le coach propose les fameuses chorégraphies du kick’n’fit pour cette phase. Il atteint son apogée lorsque les pratiquantes sont invitées à extérioriser leurs peurs, leurs souffrances et leurs haines lors de la pratique d’exercices sur les sacs de frappes. Lors de ces actions, vous avez le droit de crier et d’extérioriser toutes vos émotions. Ne vous retenez pas.

Au fil de la pratique, le kick-boxing aide les femmes à mieux canaliser leur énergie. En atteignant un certain niveau, les femmes deviennent capables de gérer leur stress au quotidien et à asseoir une certaine paix intérieure. L’art martial développe la sociabilité, notamment lors de l’exécution de combats souples avec un sparring-partner. Avec cette discipline, les femmes réussissent aussi à acquérir de bonnes notions en self-défense. Des connaissances pouvant leur servir en cas d’agressions dans les rues. Le kick-boxing ne vise uniquement pas le renforcement du corps, mais aussi l’obtention d’un mental d’acier. En pratiquant régulièrement l’art martial, les femmes se débarrasseront progressivement de leurs peurs irraisonnées et leur manque de confiance en soi. Des défauts pouvant empêcher de vivre normalement au quotidien ou de faire des grandes réalisations.

jeudi 6 janvier 2011 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages