La kinésithérapie : une thérapie évolutive

La kinésithérapie est une discipline paramédicale visant à traiter ou prévenir la douleur, les déformations et les troubles fonctionnels. Découvrez ses origines, son utilité et les méthodes utilisées.

Origine et principe de la kinésithérapie

La plupart des méthodes utilisées actuellement dans le cadre de la kinésithérapie ont une origine très ancienne. Exercices et massages étaient déjà utilisés pendant l’antiquité. Plus tard, des chirurgiens orthopédiques américains lancèrent un programme de formation aux soins dans les cabinets médicaux et les hôpitaux. L’utilisation de la kinésithérapie se répand et les résultats obtenus furent particulièrement remarquables. L’augmentation des incapacités chroniques, résultant du nombre croissant de personnes âgées dans la population, et le développement rapide des programmes hospitaliers confirmèrent l’utilité de cette discipline.

Préalablement à une thérapie, on procède à une évaluation précise d’un trouble dont l’origine a été déterminée par un médecin afin d’adapter au mieux le traitement. Parmi les tests utilisés par les kinésithérapeutes pour établir un diagnostic, on trouve les tests de mesure de la force musculaire ou de la mobilité articulaire, et les tests sensoriels. Les tests d’activité fonctionnelle globale permettent de s’assurer des capacités d’un patient à effectuer les gestes de la vie quotidienne. La Kinésithérapie s’applique essentiellement au niveau de l’appareil locomoteur comme les articulations, les muscles, ou les nerfs.

Kinésithérapie : méthodes et indications

Outre le massage, le kinésithérapeute peut proposer des exercices physiques destinés à augmenter la force musculaire et l’endurance cardio-vasculaire, à diminuer la raideur articulaire, à améliorer les gestes essentiels aux activités quotidiennes et à développer la coordination des mouvements. L’entraînement à la marche est pratiqué à l’aide d’objets de soutien comme les déambulateurs ou des appareils orthopédiques. Le kinésithérapeute peut aussi intégrer la physiothérapie à sa pratique. Enfin, les kinésithérapeutes enseignent aux patients la façon d’effectuer seuls des exercices à domicile.

Ces dernières années, les indications de la kinésithérapie se sont élargies, au-delà des spécialités les plus classiques liées à l’appareil locomoteur : orthopédie, rhumatologie, médecine du sport, traumatologie, neurologie. La rééducation des muscles du périnée soulage certaines incontinences urinaires. La kinésithérapie respiratoire, prescrite dans des affections aiguës ou chroniques, est fondée sur une technique de facilitation de la respiration et de la toux, et améliore le drainage des bronches. La rééducation par kinésithérapie des vertiges existe, mais n’est pas encore très développée.

jeudi 12 mai 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages