La kinésithérapie respiratoire des bébés

Faisons le point sur la kinésithérapie respiratoire pour que les séances de votre bébé soient mieux acceptées et plus efficaces.

La kinésithérapie respiratoire

La bronchiolite et la bronchite sont fréquentes chez les bébés. L’importance de la présence du mucus dans les bronches risque de perturber la respiration et le passage de l’air, notamment vers les poumons. La kinésithérapie respiratoire est une méthode efficace et rapide pour y remédier, mais la pratique semble parfois difficile à subir. En effet, l’expectoration est provoquée par des massages du thorax et de l’abdomen qui semblent parfois violents pour un nourrisson. Bien entendu, elle doit être réalisée par un kinésithérapeute confirmé, sur prescription médicale.

Se préparer à une kinésithérapie respiratoire

Les méthodes utilisées par la kinésithérapie respiratoire chez les bébés peuvent être choquantes pour les parents non prévenus. Ils doivent cependant paraître complètement sereins lors de la séance pour que le stress et la peur ne se transmettent pas au nourrisson. Soyez alors à ses côtés durant toute la séance et n’hésitez pas à lui parler et à lui tenir la main pour le réconforter. En réalité, le massage effectué n’est pas douloureux pour le bébé, mais très désagréable, provoquant des cris et des pleurs. Pour des raisons de confort du bébé, veillez à ne pas lui donner à manger au moins une heure avant la séance de kinésithérapie respiratoire.

Avant la kinésithérapie respiratoire

Avant la séance proprement dite, un traitement de désencombrement sera admis au nourrisson. Il s’agit de nettoyer son nez et tout le système respiratoire avec du sérum physiologique. L’enfant sera mis d’un coté et la solution sera injectée par forte pression dans la narine inverse. L’objectif de la forte pression est d’envoyer le sérum le plus loin possible dans le système respiratoire et non seulement au niveau du nez. Nettoyez ensuite le mucus qui s’en dégage et faites de même pour l’autre narine.

Le déroulement d’une séance de kinésithérapie respiratoire

Lors de la séance, le bébé sera allongé. Le kinésithérapeute effectuera une forte pression sur l’abdomen et le thorax pour faire décoller le mucus, puis le faire monter en continuant les pressions dirigées vers le cou. Il travaillera ensuite sur la trachée pour faire tousser le bébé et recueillera le mucus dans sa bouche pour le faire sortir. Si nécessaire, l’opération sera répétée plusieurs fois et pourra même nécessiter plusieurs séances.

mercredi 4 janvier 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages