Le kung-fu, un art martial millénaire

Le kung-fu est très connu en occident grâce à des acteurs tels que Bruce Lee, Jet Li ou Donnie Yen. Le kung-fu permet l’entretien du corps et le développement personnel.

Les principes de base du kung-fu

Le kung-fu est un art martial d’inspiration chinoise, datant de plus de 2000 ans. De nos jours, le terme englobe la quasi-totalité des techniques martiales développées dans l’Empire du Milieu. L’histoire attribue la création de la discipline à Bodhidharma, un péripatéticien admis au fameux temple de Shaolin au Ve siècle de notre ère. Ascète et spécialiste émérite du kalaripayattu, Bodhidharma a enseigné les principes de la méditation aux moines de Shaolin. Faibles dans leur corps et leur esprit, la plupart des moines s’endorment lors des séances de méditation.

Pour permettre aux moines d’accéder à l’illumination par les voies de la méditation, Bodhidharma leur a enseigné des séries d’exercices corporels inspirés des arts martiaux indiens à savoir le kalaripayattu et le varma kalai. La synergie entre les chorégraphies martiales et la méditation a permis la naissance du kung-fu shaolin. Cette technique concerne à la fois le physique et le mental. Elle a pour objectifs principaux la découverte du moi profond, le développement physique et mental et le maintien de la santé.

Le kung-fu, pratique et bienfaits

Le kung-fu se pratique en salle ou dans un espace à ciel ouvert sous la direction d’un Sifu, un maître confirmé. La séance débute par des exercices intenses d’échauffement, préparant les muscles, les articulations mais aussi l’esprit à l’effort. Le formateur initie par la suite les pratiquants aux positions de base du kung-fu. La maîtrise des positons de base, dénommées taolus, est essentielle pour l’apprentissage des chorégraphies martiales du kung-fu. De nombreuses techniques de frappe et de déplacement sont enseignées aux sportifs à travers les taolus.

Le formateur enseigne également à ses élèves le maniement des armes blanches. Les sportifs s’initient d’abord à l’art de manier les vingtaines d’armes blanches caractéristiques du kung-fu, à l’instar du sabre ou du bâton, avant de choisir son arme de prédilection. La perfection est le mot d’ordre des pratiquants de kung-fu. Ils ont toujours quelque chose à apprendre jusqu’à ce que le souffle de la vie quitte leurs corps. Le kung-fu sculpte le physique et procure une grande force mentale. Il développe la confiance en soi, l’esprit d’humilité et la magnanimité.

jeudi 11 novembre 2010 , par Articles santé beauté, Rédactrice en chef

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages