La luminothérapie : la lumière qui soigne.

La luminothérapie consiste à exposer les yeux du sujet à une lumière artificielle de couleur blanche, imitant celle du soleil, pour traiter principalement les troubles associés au dérèglement de l’horloge biologique interne, comme la dépression saisonnière.

Définition de luminothérapie : La luminothérapie consiste à exposer les yeux du sujet à une lumière artificielle de couleur blanche, imitant celle du soleil, pour traiter principalement les troubles associés au dérèglement de l’horloge biologique interne, comme la dépression saisonnière.

C’est le Docteur Norman Rosenthal, psychiatre et chercheur au National Institute of Mental Health, qui a été le premier à démontrer, en 1984, le lien entre le manque de lumière et divers troubles qui peuvent survenir avec la période sombre ou en cas d’exposition insuffisante ou décalée à la lumière naturelle du jour. C’est lui qui a défini le Seasonnal Affective Disorder, communément nommé SAD, qu’on traduit par trouble affectif saisonnier (TAS) ou dépression saisonnière.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

Le manque de lumière génère la sécrétion de mélatonine (hormone somnifère) en trop grande quantité. C’est cette hormone produite par l´épiphyse (glande pinéale) qui est à l´origine de notre besoin de sommeil. Les rayons lumineux, par le biais de la luminothérapie, stimulent les cellules ganglionnaires de la rétine dont l’influx nerveux influence l’horloge biologique qui bloque la sécrétion de la mélatonine dans l’épiphyse.

Principales applications de luminothérapie

La principale application de la luminothérapie, et celle qui est le mieux documentée scientifiquement, concerne la dépression saisonnière. Ce syndrome apparaît à l’approche de l’hiver, à mesure que diminue la clarté extérieure ce qui semble avoir un effet néfaste sur l’horloge biologique interne de certaines personnes.
On emploie également la luminothérapie pour contrer d’autres symptômes pouvant être associés à un dérèglement de l’horloge biologique interne, comme les troubles du sommeil et le syndrome prémenstruel ou pour combattre les problèmes attribuables au décalage horaire ou au travail de nuit. Elle pourrait également être utile dans certains cas de dépression comme le post-partum (à la suite d’un accouchement) ou la dépression non saisonnière chez les personnes âgées.

Utilisation de la luminothérapie

Pour bénéficier de la luminothérapie, le patient doit s’exposer quotidiennement à une lumière à spectre et intensité définies. Le standard cliniquement recommandé et reconnu est une exposition lumineuse de 10 000 lux, durant 30 minutes chaque jour.
En général, les résultats se font sentir dès la première semaine de traitement, mais quatre semaines d’utilisation sont habituellement nécessaires avant d’observer des changements biologiques mesurables. La luminothérapie est efficace chez environ deux patients sur trois. Dans leur cas, les symptômes sont réduits de 50 % à 80 %. Ce taux est comparable à celui des antidépresseurs, mais la luminothérapie engendre moins d’effets indésirables et est moins coûteuse.

lundi 2 février 2009 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages